Une 4ème liste estampillée LO en cours de finalisation à Ambérieu

Elections municipales 2020

0
482

Après Bourg-en-Bresse, c’est au tour d’Ambérieu-en-Bugey d’accueillir une liste candidate aux Municipales estampillée Lutte Ouvrière. Il s’agit de la première du genre dans la cité bugiste. Elle est conduite par Patrick Bouvet.

Le syndicat Lutte Ouvrière prépare lui aussi les prochaines Municipales, à Bourg et à Ambérieu aussi où ce parti politique monte pour la première fois une équipe de candidats. Elle est en cours de finalisation et sera conduite par Patrick Bouvet, artisan taxi d’Ambérieu en activité, militant LO depuis une quinzaine d’années qui n’a jamais eu de fonction d’élu. D’après un communiqué envoyé par le porte-parole départemental de LO à la rédaction en tout début de semaine, cette liste, baptisée “Lutte Ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs”, se compose de “travailleuses et travailleurs de tous les secteurs, vendeuse, cariste, aide soignante, ferrailleur, travailleurs du nucléaire ou retraitées”.
Il s’agit donc de la 4ème liste candidate aux Municipales d’Ambérieu, et la 3ème axée à gauche dans la cité. Vincent Goutagny, le porte-parole départemental de Lo, expliquait que les objectifs visés par LO étaient différents de ceux des deux autres listes de gauche. Car cette création de liste intervient dans un contexte particulier comme expliqué dans le communiqué. “Depuis plusieurs semaines, dans les grèves et les rues, le monde du travail a décidé d’agir, de combattre pour défendre son de point de vue contre les attaques. L’élection est aussi l’occasion de faire entendre cette voix et de mettre en avant nos intérêts politiques. La société est divisée en deux camps. Celui des capitalistes à 1.000 moyens de se faire représenter et de défendre ses intérêts. Les travailleurs ne peuvent que compter sur eux-mêmes. A Ambérieu-en-Bugey, nous avons décidé de défendre les nôtres en nous regroupant autour de cette liste”.
Lutte Ouvrière précise qu’elle n’a pas l’ambition de “gérer les affaires communales, de toute façon ligotée par l’Etat” mais plutôt “d’envoyer au conseil municipal des représentants des travailleurs qui soient issus de leurs rangs”. C’est davantage une visibilité politique pour les travailleurs que LO recherche, pour être plus fort dans les conflits sociaux qui ne manqueront pas de se poursuivre dans l’avenir, d’après le parti. “Cette liste permettra de fédérer et d’organiser les prochaines luttes” concluait Vincent Goutagny au téléphone. “Si nous avons des membres élus, ça permettra de représenter les travailleurs en étant leur relais, leur porte-parole. On se structure pour confirmer le rapport de force en prévision des prochaines luttes à venir dans le monde du travail”.
Pour rappel, le dépôt des listes candidates doit se faire auprès de la préfecture entre le 10 et le 27 février. Ce n’est que passée cette date que les électeurs sauront combien de listes sont concurrentes sur leur commune. Avec peut-être d’ici là, une 5ème à Ambérieu, qui sait…
Photo : Patrick Bouvet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here