Ils recherchent des familles pour recueillir des chats à l’abandon

Protection des animaux

0
628

À Priay, Alexandra Nassigh et son conjoint ont créé une association afin de venir en aide aux chats de la commune qui divaguent et ne sont pas toujours perçus d’un bon œil par la population. L’objectif est de lutter contre cette prolifération et d’apporter aux félins, réconfort et tendresse en les plaçant auprès de gens aimant.

Comment vous est venue l’idée de créer une association dédiée aux chats ?
Depuis que nous nous sommes installés à Priay, nous constatons qu’il y a énormément de chats errants. Nous ne pouvions pas rester insensibles à cette détresse animale sans réagir. Nous avons donc décidé de prendre des mesures afin qu’ils soient traités du mieux possible. Ils n’ont pas demandé à vivre dans la rue et à tomber malade pour certains.
Quel est l’objet de “Ch’ami D’côté” ?
Nous souhaitons faire stériliser les félins qui divaguent, les identifier, les vacciner, les soigner, les nourrir, et les faire adopter lorsque c’est possible. Certains chats pourraient être sociabilisés grâce à des familles d’accueil.
Quel est votre parcours ? Vous avez des animaux également ?
Je suis originaire de Lyon, j’ai emménagé avec mon conjoint en mai 2019 à Priay dans une maison qui est aujourd’hui plus en adéquation avec notre mode de vie. Nous avons plusieurs animaux, un chien, deux chats et une furette.
Quel accueil avez-vous reçu de la population ? Comment est perçue cette association ?
Il ne faut pas se le cacher, l’accueil a été plus ou moins mitigé. Ceux qui sont vraiment pour la cause animale sont derrière nous et comprennent notre démarche, pour les autres, ils sont totalement indifférents, ce ne sont que des animaux… Estiment-ils. Si on les écoute, un chat fait partie de la nature, c’est normal de les laisser se reproduire, souffrir de la faim ou tomber malade du moment que ce n’est pas près de chez eux…
Est-ce que vous avez recensé beaucoup de chats dans la commune ?
Nous en avons compté au moins une trentaine déjà essentiellement dans une seule rue, alors imaginez ce qu’il peut y avoir dans tout le village…
Comment faire pour lutter contre cela ?
La stérilisation. Un propriétaire de chat, qui laisse divaguer son animal, doit absolument le faire stériliser. Une fois qu’on aura réussi à faire passer le message et que tout le monde jouera le jeu, on aura bien moins de reproduction. Sinon, on n’y arrivera pas, tout le monde doit se responsabiliser.
Vous parliez, d’adoptions, c’est sans doute valable pour les chatons ou les chats “sains” mais existe-t-il une autre alternative ?
Il est possible de devenir famille d’accueil. L’idéal est de ne pas avoir d’animaux au préalable, notamment des félins, pour éviter les contaminations. C’est une décision qui doit être réfléchie car il y a quelques contraintes qu’il faut respecter. L’animal doit être placé ce qu’on appelle en “quarantaine” minimum 15 jours dans une pièce isolée, pour voir s’il n’est pas malade, et il faut aussi généralement lui laisser le temps de se refaire une santé et d’apprendre à connaître son nouvel environnement car ils ne connaissent généralement pas les sons d’une habitation, les humains de près également. Parfois, comme son nom l’indique, la quarantaine peut durer jusqu’à 40 jours. Il faut aussi prendre en compte les protocoles d’hygiène pour éviter la contamination à vos animaux si vous en possédez.
Un message à faire passer ?
Nous pouvons difficilement concevoir d’attraper, puis soigner un animal, le stériliser et devoir le relâcher  surtout si c’est un chaton. Il faut un accueil pour eux, et beaucoup d’amour, alors aidez-nous en devenant famille d’accueil. Vous pouvez adhérer à l’association également, vous pouvez  acheter du matériel, des médicaments chez un vétérinaire, de la nourriture, mais aussi des dons pour payer les soins vétérinaires, car même si nous avons des accords cela reste un investissement. C’est possible en utilisant la cagnotte Leetchi “collecte de fonds pour sauvetage de chats” et en récoltant des emballages pour le recyclage. Chacun peut nous joindre par mail : ch_ami_dcote@sfr.fr ou sur Facebook : Ch’ami, d’côté, mignon mais pas avec l’abandon.
Et pour finir, surtout, stérilisez et identifiez vos animaux, c’est primordial pour le bien-être de tous. L’identification est obligatoire. Ne pas le faire est condamnable par une amende de 4ème classe et surtout, ne pas s’ôter de l’esprit que s’il se retrouve en fourrière, il sera probablement euthanasié. Si vous aimez votre animal identifiez-le et stérilisez-le, il vous remerciera… 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here