Marilyn Bottex entretient le suspens au sujet de sa possible candidature aux municipales

Vœux de la municipalité

0
372

Marilyn Bottex va-t-elle rempiler pour un troisième mandat ? Même si ce n’était évidemment pas l’objet de la traditionnelle cérémonie des vœux, cela semble aujourd’hui une option fortement probable. Mais la principale intéressée continue pour l’instant d’entretenir le suspens et préfère encore attendre un peu avant de se prononcer formellement.

Sobriété et ponctualité pourraient être les maîtres mots de la cérémonie de vœux qui s’est déroulée dimanche matin à Leyment. Il ne fallait pas arriver en retard, le quart d’heure Bugiste était à peine commencé que Marilyn Bottex prenait la parole. Période électorale oblige, les projets 2020 n’ont pas été dévoilés, mais elle est revenue sur 2019, en expliquant que certains au sein de son équipe, seraient bien entendu encore présents en 2020 pour suivre l’aboutissement de quelques grandes réalisations telles que la résidence Intergénérationnelle Haissor, qui devrait être livré courant second semestre 2020. Des perspectives de développement économique pour la commune qui passent également par l’investissement dans le local commercial à hauteur de 220.000€, subventionnés notamment par la communauté de Communes, et comme l’espère Mme le maire, par la Région à qui une subvention a été demandée. Mme Bottex a évoqué aussi les dossiers de procédure concernant le remblaiement d’une carrière, et celui concernant l’ouverture d’un nouveau gisement aux Brosses, « dont la lenteur du traitement administratif défierait les plus patients ».
Autre sujet abordé, celui du dynamisme communal avec l’agrandissement du salon de coiffure “Les ciseaux d’Argent”, et du côté de la petite enfance, la mise en place d’un relais d’assistantes maternelles itinérant, en lien avec les communes environnantes. Également évoqués, les travaux réalisés notamment dans le domaine de l’environnement avec la rénovation des huisseries des logements communaux et l’installation d’un chauffage à bois moins coûteux pour les locataires, l’incitation au recyclage avec la multiplication en 2019 de bennes à vêtements, la mise en place de nouvelles poubelles, mais aussi, malheureusement, les incivilités concernant les déchets sauvages, de plus en plus fréquents et pas forcément l’œuvre des Leymentais, dont certains participent à l’organisation, fin mars, du nettoyage printemps. En 2019, on retiendra que les élèves de l’école ont choisi démocratiquement pour leur établissement  le nom “d’école du Muguet”. Nouveau nom, nouveau cadre : celle-ci a donc été le siège de nombreux travaux : extérieurs avec la rénovation de l’enrobé des 2 cours, celle de primaire étant désormais pourvue de panneaux de baskets et celle de maternelle d’un portillon automatique. Travaux intérieurs également avec l’installation de vidéo projecteurs dans les 7 classes, après la réfection de 2 classes de primaire. Dans un souci d’économie d’énergie, les éclairages sont également progressivement remplacés par des LED, que ce soit à l’école ou dans les autres bâtiments (gymnase par exemple). Côté infrastructures, le trafic routier dans le village pose de plus en plus de questions. Et si certains types d’incivilités ont quasiment disparu, les incivilités routières restent un fléau, avec rarement une semaine sans bordure à réparer, sans flèche routière à repositionner… Tout ceci n’était que matériel, expliquait Marilyn Bottex, mais en fin d’année, l’une de nos sapeurs-pompiers s’est malheureusement blessée lors d’une intervention pour une énième sortie de route sur le rond point de la RD 1084. Enfin, quelques chiffres d’état-civil également à souligner : 17 naissances, 4 mariages mais aussi 4 décès, la commune compte désormais 1330 habitants. “Nous avons donc réussi à faire en sorte que l’accroissement de notre population reste maîtrisé, malgré l’attractivité de notre territoire, ce qui est nécessaire si nous voulons conserver une commune à taille humaine et des services adaptés”. Pour conclure Charles de la Verpillière, député, expliquait que “même si Mme le Maire entretien encore le suspens, on sent se profiler quelques intentions pour 2020…”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here