Serge Gomes sera candidat

Élections municipales 2020

0
996

Les élections municipales approchent et chacun se positionne. Après la candidature déclarée du maire sortant, c’est au tour de Serge Gomes de se lancer à son tour.

Âgé de 51 ans, marié et père de 3 enfants, Serge Gomes se lance à nouveau dans la bataille des élections municipales. Notamment très engagé dans la lutte contre le handicap, il entend offrir “une autre alternative” au village”. “Nous proposerons un vrai projet en faveur des associations du village, toutes les associations seront impliquées à l’élaboration du projet. Nous parlerons aussi des jeunes du village en proposant une solution pérenne pour les locaux et nous renforcerons les efforts en faveur des personnes âgées du village. Nous devons aussi réfléchir et décider d’un service de transport entre Douvres et Ambérieu en lien avec la communauté de commune” explique le candidat qui estime qu’il est nécessaire “d’avoir un peu de courage politique pour avancer”.
L’urbanisation de Douvres est un sujet qui lui tient aussi à cœur, tout comme la réhabilitation de la voirie et la nécessité d’engager des travaux de sécurisation pour les piétons, et les enfants en particulier.
Serge Gomes explique aussi avoir quasiment bouclé son équipe, qu’il a voulue hétéroclite pour mieux répondre à la diversité des habitants : “Celles et ceux qui ont choisi de partager cet engagement pour notre Village sont des femmes et des hommes âgés de 27 à 70 ans parce qu’ils aiment Douvres tout simplement”.
Évoquant la mandature actuelle, il porte un regard très critique : “Pour moi, il y a un seul point positif à savoir la mise en accessibilité aux bâtiments municipaux, sachant quand même que cette loi remonte à 2005 !”. Plusieurs dossiers traités par l’équipe actuelle lui paraissent tout particulièrement désastreux. Il évoque notamment la salle des fêtes, dont il estime qu’elle méritait, soit une remise à niveau, ou mieux, une reconstruction dans un autre lieu. Il critique aussi les méthodes de travail, “l’absence de concertation” et pointe aussi du doigt le projet engagé qui concerne ladite “Grange Lammane”, projet de destruction d’un bâtiment du 14ème siècle pour y implanter en lieu et place, ce qu’il estime être des logements sociaux, et non pas un site intergénérationnel. “Je suis très attaché aux racines et à l’histoire et je considère que ce projet est une insulte à l’histoire de notre village” dit-il, avant de conclure : “nous aurons la chance d’avoir un véritable choix démocratique pour notre village avec 2 listes et c’est tant mieux. Nous n’avons pas la même conception de ce que nous voulons apporter et comment nous voulons le faire, mais je suis certain que nous partageons au moins un point : celui d’aimer les gens et notre village. C’est en tout cas le sens de mon engagement et celui de mon équipe…”. Une équipe qu’il espère rapidement constituer au complet et dont il présentera le programme courant février aux habitants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here