Rachelle Cavéro, une culturiste qui s’illustre sur les podiums internationaux

Rencontre

0
492

Rachelle Cavéro a pour passion de soulever de la fonte. Une passion qui vient de la conduire au sommet des podiums internationaux. Une jeune femme qui, loin des clichés, a su trouver dans ce sport équilibre et harmonie, tant sur le plan mental que physique. Rencontre.

Rachelle Cavéro, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
J’ai 26 ans, je suis née à Ambérieu, j’ai vécu à St-Rambert-en-Bugey et j’habite Saint-Jean depuis 2019. Je suis salariée comme esthéticienne dans un institut vicusien depuis 6 ans. Beaucoup d’habitants du village me connaissent car j’ai tenu le rôle de Marie dans le spectacle joué à l’occasion du centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918 “Guerre des Hommes, combats de Femmes”.
Mais votre passion c’est le culturisme. Expliquez-nous comment une jeune fille peut soudain devenir une véritable accro à ce sport ?
Plus jeune, j’ai beaucoup pratiqué la course à pied et j’ai participé à plusieurs compétitions. Après plusieurs années en stand-by, j’ai voulu reprendre une activité et me suis lancée dans le culturisme. Ce choix m’est venu en voyant mes demi-frères faire de la musculation. Quand je leur en ai parlé, ils m’ont soutenue et motivée à me dépasser. C’est un sport que je pratique suivant mes disponibilités professionnelles. Je m’entraîne dans une salle à St-Denis-en-Bugey, sans pour autant faire partie d’un club.
J’ai débuté en 2016 et participé à ma première compétition en 2018…ça a été une révélation. J’avais des doutes sur mon niveau, mais le challenge me plaisait. Au début, je ne voulais pas faire de compétitions mais faire de mon mieux et surtout me faire plaisir. Durant ma préparation qui a duré une année, je me suis transformée et me suis donnée le temps de construire du muscle. 
En quoi consiste votre préparation, comment s’organise-t-elle et quels sont vos podiums en 2019 ?
Je travaille avec ma préparatrice, Vanina Allégrini, qui m’a fait progresser physiquement et psychologiquement. C’est une préparation exigeante qui demande des périodes de diète très stricte et de l’entraînement sportif intensif. Après le championnat de France “naturel” où j’ai terminé 3ème, j’ai décidé de me préparer pour le grand prix “Gym and co” de Saint-Chamond (Loire). J’ai eu la joie de monter sur la plus haute marche dans ma catégorie, mais également dans le “Toutes catégories”, face à de très belles athlètes de haut niveau. Le 17 novembre, ce fut ma première scène internationale à Turin (Italie), où j’ai terminé première dans ma catégorie mais également, encore une fois, du “Toutes catégories”. Cela me permet désormais d’être titulaire d’une carte professionnelle qui va me faciliter l’accès aux différents concours.
C’est un sport très exigeant qui souffre parfois de certains clichés. Que vous apporte-t-il à titre personnel et quels sont vos projets ?
Toutes ces victoires et médailles m’encouragent à continuer, à me dépasser et à saisir la chance lorsqu’elle se présente. Je me suis simplement fixée pour 2020 d’aller le plus loin possible…  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here