Le conseiller départemental Christophe Fortin fera partie de l’équipe du maire-candidat

Elections municipales 2020

0
1315

Le conseiller départemental d’Ambérieu et ancien adversaire du maire aux élections municipales d’Ambérieu de 2014, Christophe Fortin, a annoncé qu’il rejoignait la liste du maire-candidat aux Municipales de mars prochain avec quelques membres de son équipe. En cas d’élection, il occupera le poste d’adjoint aux finances.

Il n’était pas présent à la conférence de presse du maire d’Ambérieu Daniel Fabre pour annoncer la candidature du maire sortant pour un second tour de mandat, mais le conseiller départemental d’Ambérieu et ancien adversaire du maire lors des élections de 2014, Christophe Fortin, fera bel et bien partie de la liste du maire-candidat. La raison de son absence est qu’il n’a pas voulu “brouiller le message” d’un maire qui dressait le bilan de son mandat et annonçait sa candidature, d’autant que la “plateforme commune de projets” n’était pas encore définie exactement.
Pour expliquer sa présence dans la liste portée par Daniel Fabre, Christophe Fortin revenait sur l’historique des élections municipales de 2014. A cette époque, 4 listes étaient en concurrence pour briguer la mairie ambarroise : la liste PRG de Catherine Pidoux et celle de la PS Josiane Exposito, maire sortante, à gauche, et celles de l’UDIste Daniel Fabre et du Républicain Christophe Fortin à droite. Sauf qu’à droite, les deux listes concurrentes avaient signé un accord de désistement réciproque au profit de la liste arrivée devant à l’issue du 1er tour. Les résultats avaient donné Daniel Fabre en tête suivi de près par Christophe Fortin. Celui-ci s’était donc retiré pour le second tour ; la gauche restant désunie, la liste de Daniel Fabre l’avait donc remporté. Et depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. Christophe Fortin, élu ensuite conseiller départemental d’Ambérieu avec Sandrine Castellano comme binôme, a beaucoup apprécié travailler pour le Département avec l’adjointe aux finances ambarroise, “dans de bonnes conditions et sans arrière-pensée” précisait-il. Et s’il aurait fait “différemment, peut-être mieux ou moins bien” sur certains dossiers de la ville d’Ambérieu, il trouve que le bilan de l’équipe du maire est assez bon dans l’ensemble, notamment l’effort réalisé pour réduire l’endettement d’Ambérieu. Au moment d’envisager les Municipales de 2020, des questions se sont donc posées : les adversaires de 2014 allaient-ils repartir chacun dans leur coin, ou “jouer intelligemment dans l’intérêt général”. Les bons contacts entre les anciens adversaires lors de ces dernières années ont donc fait pencher la balance du côté de la seconde option. “On m’a demandé si j’allais faire ma liste” expliquait Christophe Fortin “mais j’aurais été un opposant à Daniel Fabre, alors que les défis d’Ambérieu sont suffisamment importants”.
Daniel Fabre sera donc tête de liste d’une équipe commune avec celle de Christophe Fortin. Le conseiller départemental emmène avec lui Aurélie Petit, présente lors de la conférence de presse de Daniel Fabre, appelée à prendre une place d’adjoint dans l’exécutif en cas d’élection. Denys Burlet et Stéphanie Paris, également membres de sa liste en 2014, sont également présents dans l’équipe où de nouvelles personnes ont fait leur apparition comme Saanda Saindou, commerçant d’Ambérieu, Fabrice Bourdin, agent EDF et Fanny Belline, présidente de l’Albarine Basket Club. En attendant sans doute d’en dire plus en compagnie de Daniel Fabre, Christophe Fortin annonçait comme intentions du prochain mandat un “gros volet environnemental et de transition écologique”, expliquant que “l’environnement devait infuser dans tous les projets”. Il veut aussi travailler à la réunification des différents quartiers d’Ambérieu qui ont chacun leur personnalité mais qui n’ont pas de liens entre eux, en créant une synergie avec des manifestations intergénérationnelles pour donner une cohésion à la ville.
Mais pour faire émerger les projets à venir, il faudra les financer. Celui qui est appelé à devenir adjoint aux finances de la ville en cas d’élection de la liste de Daniel Fabre, constate que si les finances de la ville vont mieux, “son potentiel fiscal est limité”. Il compte alors travailler pour développer la capacité d’autofinancement en profitant de la fin prochaine d’emprunts encore en cours et en limitant le recours à l’emprunt, avec “pas plus de 8 à 9 millions d’emprunts sur les 6 prochaines années”. Il regardait aussi du côté de la communauté de communes de la plaine de l’Ain pour donner de l’air aux finances d’Ambérieu, une intercommunalité plutôt riche qui pourrait récupérer certaines compétences. Christophe Fortin imagine ainsi que la charge du centre nautique, géré par un syndicat intercommunal, qui coûte dans les 700.000e par an à la ville, pourrait être assumée par l’intercommunalité.
On en sait donc un peu plus sur les intentions de la droite et du centre-droit pour les prochaines élections municipales sur la cité bugiste avec cette liste commune. De l’autre côté de l’échiquier politique, une autre liste regroupant les deux groupes d’opposition de gauche du conseil municipal devrait se déclarer dans les prochains jours. Si deux listes seulement sont présentes aux prochaines élections, une chose est sûre, il n’y aura qu’un seul tour de vote pour désigner l’équipe qui dirigera la ville pour les 6 prochaines années.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here