Jacqueline Sélignan ne briguera pas un cinquième mandat au poste de maire

0
1480

Élue pour la première fois en 1983 puis première adjointe sous la mandature de Joannès Millet, Jacqueline Sélignan qui occupe le fauteuil de maire de Saint-Eloi depuis 1995 ne se représentera pas en mars prochain. Elle s’explique. Interview.

Pourquoi souhaitez-vous arrêter la mairie l’an prochain ?
Après 36 ans de vie communale, j’ai décidé de ne pas me représenter. En 2014, je savais que c’était mon dernier mandat. La défense de l’intérêt général a toujours été mon guide. 36 ans au service de la commune, je pense que c’est un bel engagement et qu’il est important de passer le relais à une nouvelle génération qui saura apporter d’autres perspectives. Le problème est qu’avec moi, neuf conseillers sortants arrêtent. Ce renouvellement d’ampleur s’explique par le fait que nous arrivons à la fin d’un cycle : les grands équipements ont été réalisés, les services fonctionnent de façon satisfaisante et le développement de la commune a permis l’arrivée de nouvelles familles dont l’intégration s’est faite en douceur. Une grosse partie de l’équipe en place est présente depuis quatre mandats, c’est donc la fin d’un cycle.

Avez-vous...

La suite est réservée à nos abonnés.

Abonnez-vous et accédez à tous nos contenus !

S'abonner

Déjà abonné ? Se connecter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here