Une décennie d’existence mais toujours des inquiétudes

Maison médicale

0
125

Vendredi soir, il y avait beaucoup de monde dans la salle polyvalente de la commune. De nombreuses personnalités, et professionnels de santé avaient répondu à l’invitation du docteur Ballin afin de célébrer les 10 ans de la Maison médicale. Un projet difficile à mettre en place et dont la pérennité ne semble toujours pas garantie. Explications.

C’est notamment en présence du député Charles de la Verpillière, de la conseillère Départementale, et bien entendu du maire René Dulot, que s’est déroulée la cérémonie anniversaire de la Maison médicale de Chazey-sur-Ain. Le Docteur Lacombe président du Conseil départemental de l’ordre des médecins était également présent afin de saluer cette initiative du docteur Ballin, qui lors de son allocution rappelait l’historique de cette structure. Cette Maison médicale est née du constat de la dispersion de l’offre de soins primaires sur le territoire et de la difficulté à trouver des professionnels de la santé qui acceptent encore de s’installer en zone rurale. L’objectif premier a été d’améliorer l’offre de soins en regroupant des professionnels qui collaborent ensemble, tout en gardant leur individualité dans la prise en charge des patients. Depuis 10 ans, la maison médicale fonctionne bien, elle apporte un accès facilité aux soins de proximité. Celle-ci travaille aussi en collaboration avec la résidence seniors du hameau de l’Hôpital, et s’implique dans les dispositifs HAD (Hospitalisation à domicile). En plus du docteur, la structure est aujourd’hui composée de cinq infirmières, d’une diététicienne, d’une psychothérapeute, mais aussi de kinés et une orthophoniste, avec l’appui administratif de Mireille, la secrétaire médicale. Cependant, malgré cela, le docteur Ballin ne cache pas son inquiétude quant à la pérennité de l’établissement. L’âge de la retraite approchant pour lui, aucun médecin n’est actuellement intéressé pour reprendre l’activité, ce qui pourrait ébranler le reste des secteurs paramédicaux présents ici. Un avis partagé par les autres professionnels de santé, alors que la demande des patients est exponentielle, comme ont su le rappelle les infirmières, qui s’inquiètent pour l’avenir en terme d’accès aux soins. “Les demandes d’hospitalisation à domicile augmentent sans cesse, et s’il n’y a pas de médecin pour prendre le relais du docteur Ballin, comment cela se passera pour les patients ?”. René Dulot a rappelé que cette Maison médicale avait été la première à obtenir une subvention Régionale. Ce choix d’une Maison médicale était avant-gardiste il y a dix ans, et le maire estime qu’il faut absolument arriver à la maintenir. Charles de la Verpillière concluait par quelques chiffres, rappelant que le nombre de médecins dans l’Ain est parmi les plus faibles. Un constat alarmant. Il a cependant fait part de son espoir, grâce aux nouvelles réformes à venir, concernant notamment le numerus clausus, même si tout cela pourrait être long à se concrétiser… En attendant, dans l’Ain, les patients risquent bien de devoir prendre leur mal en patience pour trouver un médecin… 

Photo : La Maison médicale permet une offre de soins de proximité très intéressante pour la population. Cependant, le manque de médecins souhaitant s’installer en zone rurale pourrait poser des problèmes à court terme

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here