L’Accorderie à la rencontre des élèves du collège

Collège Saint Exupéry

0
122

L’entraide entre collégiens se poursuit cette année au collège Saint-Exupéry. La classe de 3ème E a rencontré des représentants de l’Accorderie d’Ambérieu qui met en relation ses adhérents pour des échanges de services.

Une fois encore cette année, la notion d’entraide entre collégiens sera travaillée au collège Saint-Exupéry. L’année dernière déjà, sous l’encadrement de plusieurs professeurs de l’établissement, un groupe de 3ème avait créé une entreprise sociale et solidaire baptisée Pap’Aide Compagnie, dans le but de favoriser l’entraide entre collégiens. Le principe : un élève qui profitait d’une heure d’aide scolaire donnée par un camarade devait à son tour une heure de service, en aidant un élève dans une matière ou en triant le papier produit par le collège pour fabriquer des carnets de notes en papier recyclé.
Cette année le projet d’entreprise est reconduit pour montrer aux élèves qu’un autre monde est possible avec un système vieux comme le monde mais qui ne revient que lors de grosses catastrophes : l’entraide. Récemment, les 3ème E ont rencontré deux représentants de l’Accorderie d’Ambérieu qui propose un système d’entraide entre habitants en passant par de l’échange de services, principe qui repose non pas sur l’argent mais sur le temps. Un accordeur qui profiterait par exemple de deux heures de bricolage effectué par un autre accordeur devra à son tour deux heures de service. Eve Deygout, accordeuse, et Laurence Signoret, l’animatrice de l’Accorderie d’Ambérieu, ont présenté le principe et les règles d’or de l’association, son fonctionnement, les échanges de services possibles, puis ont invité les collégiens à tester le principe d’une accorderie lors d’un tour de table où un groupe d’élèves devait proposer des services et un autre exprimer ses besoins.
Les élèves ont paru attentifs aux explications fournies sur l’Accorderie dont ils vont s’inspirer pour insuffler un système d’entraide au collège. Les prochains jours, pendant leur temps de travail de 13h à 14h encadré par l’un des 6 professeurs qui les suivent dans leur projet d’entreprise sociale et solidaire, ils vont réfléchir sur l’intervention de l’Accorderie pour trouver des idées. La gouvernance horizontale de l’Accorderie où chacun à son mot à dire au lieu d’une gouvernance horizontale où c’est uniquement ceux qui sont au sommet qui décident, devrait leur donner des idées pour gérer leur entreprise sur le mode de la démocratie participative. Et ils devraient aussi s’inspirer de l’Accorderie pour mieux comptabiliser les heures de service donné et reçu, puisque l’année dernière, certains avaient davantage pris que donné…
L’approche de la démocratie participative et l’intervention des accordeurs dans le cadre de leur projet d’entreprise serviront aussi à la scolarité des collégiens en étant inclus dans leur Parcours Citoyen, l’un des examens oraux du brevet des collèges qu’ils devront passer à la fin de cette année scolaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here