Premier bilan sur le fonctionnement des zones bleues de la Gare et quelques modifications en vue

Stationnement réglementé en Gare

0
100

C’est l’heure du bilan pour la municipalité au sujet de la nouvelle réglementation du stationnement en zones bleues dans le quartier Gare instaurée pendant l’été.

Globalement, même si le nombre de PV a sensiblement augmenté, cette nouvelle réglementation porte ses fruits en Gare, estime l’adjoint Christian de Boissieu qui a piloté ce projet.
D’après lui, la clientèle des commerces de la Gare est satisfaite puisqu’elle trouve davantage de places de stationnement libres pour venir faire ses courses dans le quartier, ce qui était l’objectif de cette nouvelle réglementation en repoussant ailleurs le flot de voitures des usagers du TER qui se garent toute la journée. Au niveau des résidents du quartier, l’adjoint a cependant été surpris de voir que le nombre de pass qui permet aux résidents de stationner aussi longtemps qu’ils le veulent sur les emplacements de la zone 3 d’une durée de 4 heures, n’a pas été aussi important que prévu. Moins de 400 ont été distribués sur le millier de prévu, et il n’y a pour le moment aucune nouvelle demande.
Selon le bilan dressé par la municipalité de ces premiers mois de fonctionnement, il y a suffisamment de places disponibles en zone 3 ainsi que dans la zone 2 d’une durée de 2 heures. Pour la zone 1 d’une durée d’1 heure qui concerne les 100 emplacements au plus proche de la gare SNCF équipés de capteurs électroniques, le turn-over recherché est plutôt bon avec une vingtaine de voitures par jour qui viennent occuper un emplacement, soit dans les 1.200 véhicules quotidiens. Le taux d’occupation permanent sur les emplacements de la zone 1 est de 80 % et la durée moyenne de stationnement de 25 à 30 minutes. La rotation est donc plutôt satisfaisante.

Le périmètre des zones bleues ne sera pas modifié

Les premiers mois de fonctionnement des nouvelles zones bleues paraissent donc bien se passer aux yeux de Christian de Boissieu, d’autant qu’il y a des places de disponibles dans les parkings aménagés par la communauté de communes. Celui de l’ancien tènement du transporteur Cordier est certes toujours plein à craquer, mais le nouveau parking de 138 places créé un peu plus loin cet été avec entrée-sortie sur la rue Painlevé, reste quant à lui très peu utilisé. Sa fréquentation a cependant augmenté depuis, grâce au bouche-à-oreille et à la pose de panneaux pour mieux le signaler. Mais avec dans les 80 voitures de stationnées ici en moyenne, il reste encore de la marge. Une ouverture sur la rue Bravet vient d’ailleurs d’être réalisée pour raccourcir un circuit jugé trop long jusqu’à la gare SNCF, permettant également d’éviter de prendre le sombre “coupe-gorge” qui reliait la gare SNCF depuis le parking jusqu’à présent.
Avec la création prochaine d’une extension d’une soixantaine de places pour le nouveau parking et l’aménagement d’un autre parking de 70 places pour le co-voiturage à la place de la boutique Décor Emoi, rue Sarrail, les possibilités de stationnement vont augmenter. Mais à terme, les parkings de Painlevé et de Sarrail seront réservés aux titulaires de la carte OùRA!, l’abonnement de travail des TER, tout comme le parking de la gare SNCF où un étage va être construit. Reste à savoir où vont ensuite pouvoir se garer ceux qui n’ont pas d’abonnement de travail mais qui prennent le train. Quant aux riverains qui stationnent sur le parking de la SNCF, ils devront trouver un autre emplacement.
L’instauration d’une nouvelle réglementation des zones bleues accompagnée par la création de parking est donc plutôt globalement satisfaisante pour la municipalité Ambarroise. Le périmètre des zones bleues ne va donc pas être changé, il ne sera donc pas étendu sur l’intégralité de la rue Salengro comme l’avait demandé une commerçante installée en dehors du périmètre des zones bleues où le flux de voitures a remonté pour profter d’emplacement non réglementés. Deux modifications vont cependant être apportées au fonctionnement : les commerçants pourront disposer d’un pass pour que leurs employés puissent se garer à proximité de leur lieu de travail, et l’horaire de la zone 3 va être réduit en fin de journée pour passer de 19h à 18h, ce qui permettra à ceux qui se rendent à Lyon l’après-midi de garer leur voiture toute la demi-journée sans risque de verbalisation. En revanche, des places en zone bleue de la place Sémard ne repasseront pas en zone blanche comme cela avait été envisagé, et les riverains ne pourront disposer d’un pass supplémentaire pour garer leur voiture sur un emplacement de 4 heures.
Ces modifications interviendront au 1er janvier prochain.

Une nouvelle navette Tiret-Gare

En lien avec le projet de désengorgement du quartier Gare, une navette électrique va entrer en fonction d’ici la fin de l’année entre la place du Tiret et la gare SNCF, avec arrêt au gymnase Bellièvre. D’une capacité de 7 places, elle fera deux trajets le matin et deux trajets le soir au retour de la gare où elle attendra que le train soit arrivé avant de partir, précisons-le… En cas de besoin, sa capacité pourra être augmentée par la suite.

Photo : Les capteurs qui équipent les emplacements de la zone 1 ont permis
d’obtenir des données précises sur l’utilisation des places.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here