Un projet d’agrandissement de la maison médicale est à l’étude

Santé

0
982

Le concept des maisons médicales est en plein essor. L’offre de services pluridisciplinaires est un avantage à la fois pour les patients, mais aussi pour les professionnels de la santé. Cependant, il n’est pas toujours facile de les attirer, la désertification médicale étant une véritable problématique sur nos territoires ruraux. La commune de Priay, elle, veut croire que son cadre est un atout et elle voudrait bien compléter l’offre de santé au sein de la maison médicale.

Si la maison médicale de Priay se porte plutôt bien aujourd’hui, elle va toutefois perdre son dentiste. Il va donc falloir lui trouver un remplaçant rapidement. Gérard Théveaux et son conseil estiment que ce type de structure est un véritable atout pour le village, ses habitants, mais aussi les professionnels de la santé qui peuvent ainsi fédérer leurs moyens et leurs compétences. Ils envisagent ainsi de séduire de nouveaux praticiens, dont un médecin, mais veulent aussi veiller au confort de ceux déjà en place, notamment les infirmières actuellement dans des locaux plutôt spartiates. La municipalité vient ainsi d’effectuer une déclaration d’attention afin de préempter la maison “Morel”, attenante au bâtiment existant. L’objectif est de sauvegarder de l’espace afin d’agrandir le bâtiment médical existant. Seulement, il faut prendre en compte la quinzaine d’héritiers, et si la plupart semblent d’accord pour souscrire à l’offre proposée par la commune, l’un serait toujours réfractaire, sans pour autant $être fermé à une cession. Un dossier pour lequel le maire se veut relativement confiant : “je ne suis pas spécialement inquiet, je pense que cela va se faire. Notre projet d’agrandissement est sur de bons rails et il aura de quoi séduire de nouveaux professionnels de santé”.
La maison Morel présente plusieurs atouts, dont celui d’être tout près, mais elle dispose surtout d’un terrain de 1200 m2, qui permet d’envisager la construction de locaux mais également la création d’un parking. Le bailleur SEMCODA a été contacté sur ce projet. Il se verrait confier environ 60 % de la gestion. Le premier magistrat de Priay souhaiterait ensuite voir se concrétiser l’arrivée d’un podologue, d’un pneumologue, d’un médecin généraliste, mais aussi l’agrandissement du cabinet infirmier. L’autre avantage et pas des moindres, est que la maison médicale dispose de deux accès, l’un par le D984 mais aussi par la rue Charrière du tour. Ce projet devrait permettre aussi de créer quelques logements. Il faudra toutefois être encore patient, car si les derniers obstacles tombent et que la viabilité du projet est confirmée, rien ne devrait probablement se faire avant 2022. “C’est un joli projet. Géographiquement, cela peut apporter beaucoup, car il n’y a pas de médecin à Châtillon-la-Palud, ni à Villette-sur-Ain et cela peut évidemment aussi intéresser la population qui habite au hameau du Genou” estime Gérard Théveaux. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here