Les Enfants de la tour : une nouvelle association est née

Association

0
131

Samedi matin, un groupe de Sandeniens s’est réuni afin de sceller officiellement la création d’une nouvelle association. Celle-ci aura pour objectif de mettre en valeur le patrimoine local.

Certains éléments patrimoniaux sont importants pour un village ou un quartier : ils constituent un environnement quotidien pour les habitants et contribuent à leur identité culturelle. Dans tous nos villages, chacun possède ainsi son propre patrimoine. Afin de faire perdurer ce capital, un groupe d’habitants a décidé de créer une nouvelle association. Un projet qui s’est concrétisé avec l’appui d’élus mais aussi de passionnés d’histoire ou plus simplement de personnes qui aiment profondément leur village. Le but est d’œuvrer à la protection et la réhabilitation du patrimoine sandenien et de s’inscrire dans une démarche de valorisation “touristique” pour faire connaître ce patrimoine. La bibliothèque (ancienne halle à grains), le lavoir, le four communal, les fresques de l’église et bien sûr la tour de Saint-Denis, seule partie restante d’un ancien château, sont autant d’éléments constitutifs de ce patrimoine. L’association a été baptisée “Les Enfants de la tour” car ce monument est évidemment emblématique du patrimoine sandenien. Une réunion s’est déroulée samedi matin, pour tracer les différentes lignes d’action de l’association. L’une des premières est de s’impliquer pour le parcours connecté initié par la municipalité. D’un coût de 25000 euros, il permettra aux visiteurs et à tous les possesseurs de smartphone de se connecter grâce à une application sur des bornes qui raconteront chacune une histoire. Par exemple, celle du lavoir, celle du monument aux morts, mais aussi plus largement l’histoire de St Denis, de la tour, bien entendu, ou du sentier sylvicole. Pascal Mathieu, adjoint au maire, a lancé l’idée de joindre la base “Pokémon” existant sur la commune, ce qui permettrait aux jeunes de partir à la découverte du village et de son histoire de manière ludique. Les bornes devraient être installées courant mars 2020 par la société DDB qui a obtenu le marché. Le deuxième axe important est de pouvoir permettre la rénovation ou la restauration de certains lieux du village. La rénovation des vitraux de l’église est à ce titre une des priorités qui semble se détacher. Cet édifice a été décoré de peintures murales entre 1928 et 1933 par Pierre Paulin. Mais la conservation globale souffre d’un assombrissement général dû à la salissure et au plombage de la peinture. Le chantier est considérable, avec la nécessité de travailler uniquement avec des pigments naturels. Il a été évalué à au moins 500.000 euros. Une somme conséquente qui devrait pouvoir s’appuyer sur plusieurs aides financières, telles que celles offertes par la Fondation du patrimoine, mais aussi des sponsors, ainsi que des soutiens publics locaux et régionaux, sans oublier la participation des membres fondateurs ou honoraires. À noter que St Denis a été classé comme site remarquable, ce qui devrait contribuer à obtenir des aides financières. Le groupe de travail ne manque pas de projets pour faire rentrer des fonds. On évoque ainsi l’organisation de diverses manifestations, lotos, concerts dans le parc public ou le site de la tour… Une page Facebook sera prochainement créée afin d’assurer la promotion de l’association et permettre le suivi de ses actions.
Composition du bureau : Alain Raulin président ; Vice-président : Pascal Mathieu ; secrétaire : Viviane Mazué ; secrétaire-adjoint : Claude Labat ; trésorière : Marie-Madeleine-Diallo ; trésorière-adjointe : Marie-Noëlle Fantin ; chargé de communication : Véronique Maleysson.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here