Le maire s’estime “très surpris” par la volonté de 4 élus de rejoindre une autre liste

Élections municipales 2020

0
163

Lors du dernier conseil municipal après une mise au point sur l’affaire de l’ancienne pharmacie et une présentation des projets en cours à moyen et long terme (2019-2026), le maire a souhaité réagir suite à la décision annoncée de quatre élus de rejoindre, pour les élections municipales de 2020, une autre liste.

On entre clairement dans une période pré-électorale. Dans de nombreuses communes, on commence désormais à se positionner en vue des prochaines élections municipales. St-Jean-le-Vieux n’y échappe pas, puisque lors de la dernière réunion du Conseil municipal, quatre élus ont confirmé qu’ils ne souhaitaient plus faire équipe avec Christian Batailly. Ils se représenteront donc, mais sur une autre liste.
Le maire, lui, déclare être très surpris par cette prise de position si soudaine. Il a souhaité que durant les 7 mois qui viennent, il soit possible de poursuivre le travail “dans l’intérêt des concitoyens”, estimant néanmoins que la situation se complique, puisque, depuis peu, “cette intégrité n’est plus collégiale, cette intégrité s’effrite et se fragilise, et sa raison d’être devient moins perceptible”.
Christian Batailly a ensuite souhaité adresser une sorte de lettre ouverte sous forme d’interrogations, aux élus qui désormais semblent s’inscrire clairement dans une forme d’opposition, au sein même de son équipe initiale : “quatre d’entre vous ont fait le choix de se détourner pour rejoindre une cheffe de file avec pour toute promesse la conquête d’un nouveau monde, alors que, faut-il vous le rappeler, chacun d’entre vous m’avait clairement confirmé, sans équivoque, votre retrait de la vie publique à l’issue de ce mandat, pour des raisons qui vous sont propres. Je rappelle que la perfection n’est pas de ce monde, et que l’on ne conduit pas la destinée d’une collectivité comme sa vie personnelle, son entreprise ou son commerce.
Alors, j’aurais apprécié votre visite afin de m’informer comme il se doit, sauf, à défaut de ne plus me considérer comme maire, de vos intentions que j’aurais entendues. Votre démarche aurait pu être, loyalement, la visite de l’élu responsable sachant porter ses responsabilités en venant me parler.
Alors que nous reste-il en commun aujourd’hui ? Comment allons nous travailler pendant les 7 derniers mois du mandat ? Dans quel état d’esprit pouvons-nous continuer à avancer, et quel sera le vôtre qui venez de faire un choix bien avant l’échéance ? Comment peut-on travailler ici et penser là-bas ? Quelle attitude comptez-vous adopter envers vos collègues, envers moi, et surtout envers la population qui vous a accordé sa confiance ?
Je laisse ces questions à votre réflexion, mais je souhaite des réponses sincères, précises, sans ambiguïté, et dans le respect qui est dû à cette assemblée. On ne peut pas continuer à jouer en ayant une jambe dans chaque cour de l’école. J’attends de vous un positionnement clair et loyal.
En tout état de chose, moi j’ai choisi mon camp qui est celui du respect du genre humain : celui d’agir sans salir, celui de construire sans nuire, celui d’accomplir sans se commettre et celui de servir pour ce que la collectivité m’a confié. Pour ne retenir que la noblesse de l’esprit et la hauteur de l’action”. M.J.J.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here