Stéphane Goyffon champion de France de “flat track”

Rencontre

0
91

Le flat track, vous connaissez ? C’est une discipline du deux-roues spectaculaire, et un habitant de Leyment ; Stéphane Goyffon, y excelle. Il vient de décrocher le titre de champion de France en catégorie Open.

Stéphane Goyffon, qui êtes-vous et expliquez-nous ce qu’est exactement le Flat track ?
Je suis un habitant de Leyment de 32 ans, je vis en concubinage et j’ai une formation initiale dans la mécanique. Mais je suis actuellement en train de finir une autre formation en tant que technicien d’usinage.
Le flat track fait partie de la famille des courses de moto sur piste. C’est même l’une des plus vieilles disciplines du sport motocycliste, qui se pratique sur des ovales en terre battue ou cendrée d’une longueur qui varie de 300m à 600m pour la France. Le départ se fait en général avec une dizaine de pilotes sur 6 tours de circuit dans le sens anti-horaire, le but étant évidemment de franchir la ligne d’arrivée en tête. Mais il y a une notion de glisse qui est déroutante et pas toujours facile à maîtriser…
Comment en êtes-vous venu à cette discipline ?
Par hasard, puisque j’ai découvert ça lors du salon 2 roues de Lyon. Des sessions de roulage étaient organisées pour justement découvrir cette vieille discipline remise au goût du jour dans cette mouvance néo-rétro que vit actuellement le monde moto. J’ai été immédiatement piqué par les sensations de glisse mêlant maîtrise de soi et de la moto. Le virus était transmis…
C’était en février 2017, et depuis ce jour, j’ai sans cesse voulu perfectionner ma technique de la glisse. Pour m’aider dans ce perfectionnement, j’ai acquis depuis cette année, un “framer” (cadre) de moto spécialement étudié pour la pratique de ce sport.
Qu’est-ce que cela vous apporte ?
Surtout beaucoup de plaisir ! Aussi bien au niveau des sensations que ce sport procure que des amitiés liées depuis ces 3 années. En effet, on compte moins d’une cinquantaine de passionnés en France, c’est comme une grande famille où tout le monde se connaît.
Quelles sont les conditions pour pratiquer ? Est-ce qu’il faut avoir un gros budget, comme la plupart des sports mécaniques ?
De 7 à 77 ans, j’ai envie de dire car honnêtement, il y en a pour tous les niveaux, aucune condition n’est requise. Plusieurs catégories existent déjà où vont être créées pour s’adapter au niveau de chacun. (Hors championnat de France qui nécessite déjà d’avoir un certain niveau).
En ce qui concerne le coût, je pense que c’est la discipline motorisée qui coûte le moins cher. Une fois la moto compétitive, la licence FFM et l’équipement adéquat, le plus cher reste les frais de déplacements pour se rendre sur les lieux des compétitions.
Comment et ou se déroulent les entraînements ?
Aucun entraînement n’est prévu à l’avance, nous avons simplement créé une page Facebook où chacun donne ses disponibilités pour se retrouver sur la piste la plus proche (Mâcon) en général un samedi par mois, ces entraînements sont des simples roulages libres où chacun peut travailler ces points faibles dans une ambiance conviviale.
Il n’y a pas beaucoup de pistes et de clubs de flat track en France, la plus proche d’ici étant Mâcon, c’est naturellement que je me suis aussi licencié auprès de l’Association Moto Club de Mâcon. Les principales autres pistes se situent dans la région Sud-Ouest. Je me suis également orienté, en plus du championnat de France, vers quelques épreuves à l’étranger pour me perfectionner. Beaucoup de pays voisins ont un train d’avance dans ce sport et leurs championnats sont plus relevés, notamment en Angleterre.
Vous pouvez-vous, nous en dire plus sur votre titre de champion de France ?
Je viens d’être titré en catégorie “Open”. En effet, il existe 2 catégories en flat track : la catégorie élite (moto de 450 cm3 maximum) et open (moto de + 600 cm3). Je suis évidemment très fier de ce titre. C’est la concrétisation de mon travail sur la moto et mes efforts engagés pour toujours être au meilleur de moi-même.
Je tiens d’ailleurs à remercier toutes les personnes qui m’ont soutenu depuis mes débuts dans ce sport. J’en profite pour ajouter que je recherche actuellement quelques sponsors, qui seraient prêts à m’aider pour la saison prochaine. Si cette discipline vous intrigue, n’hésitez pas à venir à notre rencontre sur la piste de Mâcon, route de la Grisière, nous serons ravis de partager cette passion avec vous.

Contact  : 06.82.04.55.46 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here