Charline Pautonnier, Miss, mais pas que !

Entretien

0
251

Ce dimanche 15 septembre, la commune d’Ambérieu accueille l’élection de Miss Pays de l’Ain. Parmi les prétendantes, Charline Pautonnier, de Chazey-sur-Ain, qui participe pour la seconde fois à cette élection. Rencontre.

Charline, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Je vais sur mes 23 ans, et je suis jeune diplômée d’un bachelor styliste-modéliste. J’ai pour ambition d’ouvrir un jour ma propre boutique de robes de mariées et de soirées. Je suis également une grande passionnée de rallye automobile.
Ce dimanche a lieu l’élection de Miss Pays de l’Ain. Vous aviez déjà participé à cet événement. Qu’est-ce qui vous motive à tenter à nouveau l’aventure ?
J’ai été élue Miss Bugey-Gex le 23 juin dernier, ce qui me qualifie automatiquement pour être candidate à l’élection de Miss Pays de l’Ain. C’est un choix et je suis heureuse d’y participer à nouveau. Je suis dans un milieu que je connais, cela me permet de mieux appréhender l’élection de Miss Pays de l’Ain.
Et qu’attendez-vous de cette nouvelle élection ?
J’avoue que l’année dernière j’espérais avoir une écharpe. J’ai eu quand même une satisfaction avec le prix du jury. Cette année je souhaite seulement prendre du plaisir et rendre fiers, une dernière fois, ceux qui me soutiennent. J’ai réussi à leur rapporter un titre et une couronne, celle de Miss Bugey Gex, et pour moi c’est déjà un accomplissement. Une écharpe supplémentaire serait un “plus”, mais je n’aurai aucun regret à l’issue de l’élection si je n’obtiens aucun prix.
Qu’est ce qui a changé depuis votre précédente participation ?
Je pense avoir pris de la maturité, notamment suite à certaines épreuves de la vie. Mes études sont aujourd’hui terminées, c’est une vie “d’adulte active” qui m’attend, donc ma vision des choses est différente. J’ai également changé de couleur de cheveux alors qui sait, je plairais peut-être plus en blonde ! Et plus sérieusement, j’ai surtout appris que la persévérance, cela paye…
Pensez-vous quand même à l’élection de Miss France ?
Absolument pas, ce qui m’est arrivé est déjà formidable et cela m’a beaucoup apporté, mais je réalise que ce n’est plus en adéquation avec les projets de vie que j’ai actuellement, et je n’attends pas après cela pour les concrétiser.
Qu’est-ce que cela vous apporte de participer à cette élection ?
C’est déjà un milieu très riche pour faire des rencontres, sans oublier tout ce qu’il y a autour de on y emmagasine des tonnes de souvenirs. Cela m’a permis de gagner un capital confiance, de me faire un réseau d’amies. L’élection au quotidien, c’est une grande famille.
À quoi allez-vous donc vous consacrer à l’issue de l’élection ?
J’espère saisir l’opportunité qui m’a offerte, de gérer un magasin de robes de mariées dans l’Ain ou en Savoie. C’est pour moi un fantastique challenge, avant, pourquoi pas un jour, d’être propriétaire de ma propre boutique. Je profite également de mon titre de “Miss” actuel et je compte bien continuer à être présente sur différents rallyes automobiles dans la région.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here