Un camping de plus en plus international

0
684
Le chef cuistot et le gérant du camping communal

Après un début de saison difficile, le camping saint-mauriot « Les Plages de l’Ain » affiche quasiment complet, avec plus de la moitié de clients étrangers, principalement des Hollandais, des Allemands, des Belges et, c’est une nouveauté, un public suisse.

Surfant sur la vague du dernier mondial de foot féminin, l’activité bat actuellement son plein au camping triplement étoilé de la commune. “La saison a mis du temps à démarrer compte tenu de la météo. Il y a certainement aussi l’effet Gilets Jaunes, Brexit… Certains étrangers ont esquivé. En fait, la coupe du monde de football féminin en juin a véritablement lancé la saison estivale. Avec Villette-d’Anthon, on était l’un des campings les plus proches du Grand Stade de Lyon. Pendant quinze jours, on était international avec pratiquement que des filles de nationalités diverses : des Polonaises, des Australiennes, des Néo-Zélandaises, des Danoises, des Suédoises, un gros noyau de Hollandaises… On diffusait les matchs sur grand écran. On a même eu la visite de TF1 pour son 13h. Cela restera un super-événement pour le camping” confie Jean-Luc Baradel qui effectue déjà sa sixième saison aux commandes du camping municipal. Un camping toujours doté de 110 emplacements pouvant accueillir des mobile-homes, des caravanes, des tentes, des camping-cars et, depuis l’an dernier, des Cocos – concept d’hébergement original entre le mobile-home et la toile de tente. “Plus de 50 % de la clientèle est étrangère. Grâce au travail d’Aintourisme notamment, la nouveauté est la présence d’un public suisse. Cet été, à 90 %, on a une clientèle touristique” résume le professionnel du tourisme, à la tête d’une équipe de six salariés saisonniers dont un chef cuistot pour le restaurant. Ce dernier concocte de bons petits plats en mettant en avant les produits régionaux comme les légumes du maraîcher local Genetier, issus de l’agriculture raisonnée. Autre nouveauté, tous les mobile-homes sont climatisés, “une vraie plus-value” note Jean-Luc Baradel. Un coin salon et un grand écran ont également fait leur apparition sur la terrasse du restaurant, ouverte chaque soir à partir de 16h, y compris à la clientèle extérieure du camping. Par ailleurs, la sécurisation du site d’environ 4 hectares, a été renforcée avec la mise en place d’un code d’accès à la rivière et d’un système de reconnaissance de plaques, financés par le délégataire de service public. Côté animations, des visites guidées de la Ferme de Briska à Saint-Jean-de-Niost sont proposées à côté des activités habituelles. Enfin, cette année encore, le camping a été un partenaire privilégié du festival Sylak Open Air qui s’est tenu début août à proximité. “On apporte un côté VIP, une qualité d’accueil que les organisateurs du Sylak ne peuvent pas offrir” conclut le responsable des lieux, ouverts désormais jusqu’au 30 octobre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here