Les nouveaux entraîneurs des seniors se présentent et livrent leurs ambitions

Football

0
766

L’équipe senior 1 du club de foot de Lagnieu va bientôt entamer une nouvelle saison sportive avec deux nouveaux entraîneurs arrivés cet été. Sofien Hamdi et Stéphane Raso présentent leurs parcours et leurs intentions pour l’équipe qui s’est maintenue en Régionale 3.

Quel a été votre parcours dans le milieu du football avant votre arrivée au club de Lagnieu ?
Sofien : j’ai commencé à 6 ans au club de Pont de Cheruy où j’ai joué jusqu’en senior, en PHR au plus haut niveau. J’ai commencé à entraîner toutes les catégories du club à partir de 15 ans, puis les seniors. J’ai été également directeur sportif du club de Pont de Cheruy pendant trois ans. Je suis ensuite parti entraîner la réserve de Bourgoin pendant 5 ans qui jouait en D1. On est monté jusqu’en R2 et on a gagné la coupe Rhône-Alpes. J’ai passé un an à Charvieu pour entraîner les seniors 2, puis l’année dernière, je n’ai rien fait. Je suis titulaire du diplôme d’animateur senior.
Stéphane : J’ai commencé comme débutant à Loyettes où j’ai joué jusqu’en pupille et à l’âge de 14 ans je suis entré dans l’arbitrage. J’entame ma 32ème année comme arbitre -je suis aujourd’hui arbitre de Ligue-, mais également comme coach puisqu’à l’âge de 14 ans j’avais aussi commencé à entraîner à Loyettes. J’ai ensuite rejoué avec Loyettes comme senior en District. En tant qu’entraîneur je suis resté 18 ans à Pont de Cheruy pour entraîner toutes les catégories, puis les seniors qui jouaient en Honneur Régional la dernière année, et la réserve. J’ai ensuite entraîné les seniors de Loyettes qui étaient en 1ère série pendant trois ans, puis j’ai passé 4 ans à Reyrieux où les seniors étaient aussi en 1ère série et sont montés en promotion d’Excellence. Je viens de Charvieu où la première année j’ai entraîné l’équipe réserve en D1. La seconde j’étais adjoint de l’entraîneur de l’équipe 1 qui jouait en Régionale 2. Je suis aussi titulaire du diplôme d’animateur senior.
Qu’est ce qui vous a intéressé dans le projet que vous a présenté le club de Lagnieu ?
Sofien : c’est un club familial, une bande de copains, le complexe est intéressant car il y a un terrain synthétique et un terrain en herbe pour pouvoir travailler. Le courant est passé tout de suite avec le président et il y a un bon challenge.
Stéphane : Pareil. Mes deux dernières saisons ont été compliquées, il fallait que je trouve quelque chose de familial. On s’était toujours dit avec Sofiane qu’un jour on travaillerait ensemble. Le contact a été facile avec le club, c’est familial, les gens sont sympas, ça a été facile de s’intégrer. C’est avec plaisir qu’on vient à Lagnieu.
Comment vous partagez-vous le travail ?
Sofien : on travaille ensemble. On se connaît depuis longtemps, on s’entend bien, on parle pareil. Les entraînements sont basés sur le ballon. Du jeu, du jeu, du jeu… Et on fait de la tactique.
Le président dit que la prochaine saison en Régionale 3 va être difficile…
Sofien : ça va être difficile car la poule compte beaucoup d’équipes de Lyon. Mais on va travailler. Il n’y a que le travail qui paie.
Stéphane : il faudra absolument gagner les matchs à domicile et essayer d’aller grappiller quelques matchs à l’extérieur. Il y a des jeunes à Lagnieu, de la qualité et comme le dit Sofiane, le travail paie. Mais ce sera difficile pour tout le monde.
Quels sont les secteurs de jeu à renforcer dans l’équipe d’après vous ?
Stéphane : il va falloir être costaud défensivement. Offensivement, il y a de la qualité mais il faudra être régulier, et, j’insiste, gagner les matchs à domicile.
Sofien : j’ai pu remarquer la saison précédente que les joueurs marquaient beaucoup de buts mais en encaissaient beaucoup aussi. Il va falloir effectivement être plus costaud en défense pour avoir de meilleurs résultats.
Stéphane : on espère faire une bonne saison, je pense que tous les voyants sont au vert.
Sofien : on ne s’est pas fixé d’objectifs de résultat. L’objectif c’est d’abord de bien travailler ensemble, et comme l’a dit le président, de jouer match après match, puis de faire un bilan à la trêve pour voir ce que l’on peut faire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here