Deux nouveaux entraîneurs pour les seniors de l’AFC

Sports

0
6124

Le club de foot d’Ambérieu a recruté de nouveaux coachs pour s’occuper du groupe des seniors. Jérémy Thiry, l’entraîneur référent, et son binôme Kerem Ertek, ancien jeune joueur pro turc, se présentent et livrent leurs ambitions pour une équipe à reconstruire.

Pouvez-vous d’abord tous les deux présenter votre parcours dans le milieu du football ?
Jérémy Thiry : j’ai commencé à jouer au foot à 6 ans et j’ai joué pendant 25 ans, au club de Lagnieu le plus souvent où j’ai joué en PHR avec les seniors. Je me suis ensuite sérieusement blessé en 2015, ce qui m’a contraint à arrêter de jouer mais je voulais rester dans le monde du foot, car pour moi, c’est une passion. J’ai voulu me lancer comme entraîneur, pas éducateur de jeunes, et je me suis pris au jeu. J’ai entraîné les seniors du club de la plaine de l’Ain qui jouaient en D2. L’année dernière j’ai entraîné les U18 à Lagnieu pour voir si j’avais des compétences d’éducateur, mais je suis plus fait pour être entraîneur de seniors. Je suis titulaire du certificat de formation pour seniors et je compte passer les modules pour obtenir le brevet de moniteur supérieur.
Kerem Ertek : j’ai commencé le foot à l’AS Villebois à 9 ans, comme gardien pendant un an, puis j’ai intégré Bourg Péronnas où j’ai passé 3 ans. Lors d’un tournoi en Allemagne avec Bourg-Péronnas, j’ai été repéré par un club turc de Ligue 1, le Gençlerbirligi, le club de la capitale Ankara, où j’ai signé. Je suis allé en centre de formation puis en équipe réserve pro, mais je n’ai pas joué en Ligue 1. Au bout d’un an j’ai signé un contrat pro, j’avais 17 ans. Mais un an après je suis revenu en France pour des raisons personnelles où au bout de 2 ans je suis retourné au club de Bourg-Péronnas. J’y ai passé 5 ans puis j’ai commencé à avoir du mal à concilier football et travail, et à commencer avoir des pépins de santé. Il a fallu faire un choix, je suis revenu dans le coin où j’ai re-signé à Lagnieu, mais j’ai dû arrêter le foot il y a 2 ans pour des raisons de santé. Puis Jérémy m’a un peu “vendu” au club d’Ambérieu dont les présidents m’ont parlé du projet pour le club. L’année dernière, j’accompagnais l’entraîneur des U6 et U7 de Lagnieu où j’avais en charge une équipe féminine, mais avec Ambérieu ce sera ma première année comme entraîneur.
Pourquoi avez-vous accepté de rejoindre le club d’Ambérieu ?
Jérémy Thiry : les deux présidents ont été francs sur la situation d’un club qui ne fonctionne pas comme il le devrait et dont l’équipe fanion a connu deux descentes de suite. Les équipes jeunes ne tournent pas non plus à de bons niveaux. Il y a tout à reconstruire, c’est un challenge. Pour nous, le projet est de rebâtir l’équipe fanion, mais les présidents vont aussi mettre en place des choses pour reconstruire le club. L’objectif est de repartir vers l’avant et de donner un nouvel élan à Ambérieu qui n’a rien à faire en D1, ni même en R3. Le club devrait même titiller Ain Sud Foot. On s’est mis au travail dès le mois de mai pour trouver de nouveaux joueurs. Des éducateurs vont aussi être mis en place. Le projet du club est complexe mais il y a un projet pour rebâtir, on va tous tirer dans le même sens.
Kerem Ertek : Ambérieu n’est effectivement pas à sa place. Nous sommes là pour aider le club à remonter. Il y a du potentiel, même dans les catégories jeunes qu’il faudra aider à progresser et à monter dans les niveaux. Ttout comme l’équipe fanion qui doit être une motivation pour les jeunes.
Jérémy Thiry : la saison dernière j’ai eu de la peine en voyant le stade d’Ambérieu à moitié vide lors des matchs en Régional 3. J’ai connu Ambérieu comme adversaire à l’époque, et je voyais bien qu’il y avait toujours du monde qui suivait. Le but est aussi de donner envie de revenir à la population.
Quels sont les secteurs de jeu à améliorer chez les seniors ?
Jérémy Thiry : ce n’est pas un secteur qui est à améliorer, c’est un ensemble. Il y a tout un groupe à retravailler. Surtout dans la tête, moins dans les jambes.
Kerem Ertek : on a fait un bon recrutement, des anciens joueurs d’Ambérieu sont revenus et d’autres ont joué en R3 et en R2. C’est à nous de jouer à présent pour faire un bon mélange et pour faire les bons choix. Je pense qu’on a une belle équipe dans tous les compartiments car on a travaillé sur chaque ligne de jeu.
Jérémy Thiry : on veut aussi qu’il y ait une concurrence saine. On veut une belle équipe 1 et aussi une bonne équipe réserve, solide, qui puisse venir titiller l’équipe première pour une bonne concurrence. On ne veut pas de joueurs stars, on veut deux belles équipes pour repartir de l’avant.
Un mot sur la prochaine saison et la poule d’Ambérieu ?
Jérémy Thiry : ce sera compliqué. La poule est relevée cette année, avec trois équipes qui descendent de Ligue comme nous.
Kerem Ertek : on le savait, c’est pour ça qu’on voulait un bon recrutement. Mais il y a eu des mouvements dans les autres clubs, il faudra voir ce que ça donne.
Quelle est l’ambition pour l’équipe 1 la saison prochaine ?
Jérémy Thiry : de remonter directement en Régional 3. Pour la Coupe de France, on ne va pas la gagner mais ce serait bien de passer quelques tours. En revanche, pourquoi pas la Coupe de l’Ain ?… On fait partie des 12 meilleures équipes de l’Ain, nous devons être favoris dans cette compétition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here