Les vieux outils n’ont pas de secrets pour lui

Collection

0
140

Vieux phonographes, lampes, taille-crayons d’écolier, vélos, mais surtout les outils anciens, marteaux, rabots, scies, maillets sont l’objet de l’attention et de bons soins de Jean-Paul Viala. Cet habitant du Charveyron est un collectionneur averti qui compte plus de 600 pièces rangées dans des caisses dans sa maison.

La passion de Jean-Paul Viala pour les outils lui est venue jeune, quand il a dû apprendre à en manipuler pour aider son père forgeron à bâtir sa maison. “Il y a un métier derrière chaque outil, et derrière l’outil, un savoir-faire” expliquait-il au sujet des raisons de sa passion. C’est presque une fascination pour ces objets de bois et de métal qui transforment la matière selon la volonté de celui qui les emploie. “Les outils sont fabriqués pour un travail bien précis et pour un rendu parfait car il y a la volonté de bien faire son travail”. Sa collection retrace aussi l’histoire des objets, suivant l’évolution du métier ou des connaissances techniques pour améliorer son fonctionnement ou le rendre plus performant. “Je m’intéresse effectivement à l’évolution des objets. Pour les lampes par exemple, ma collection part de la bougie jusqu’aux lampes à incandescence, en passant par la lampe à pétrole. J’ai des lampes de mineur, un porte-bougie de brodeuse…”.
“Ces objets me plaisent car ils racontent une histoire” poursuivait Jean-Paul Viala. “J’aime quand ils sont différents des uns des autres, j’aime comprendre leur fonctionnement, faire des recherches à leur sujet avec de vieux catalogues de fabricants ou celui de Manufrance. J’aime les rénover, les restaurer. Je les démonte et je comprends leur fonctionnement. Et j’aime aussi les exposer pour en parler car s’ils restent dans une caisse de bois, ça ne sert à rien. J’aime parler d’eux avec les personnes qui ne les connaissent pas ou qui les ont utilisés”.
Jean-Paul Viala a trouvé le bon moyen pour partager sa collection avec le public. Membre depuis une dizaine d’années de l’association d’Ambronay “Mémoires d’autrefois”, il s’occupe du local de 130m2 qu’utilise l’association ambrone pour exposer de vieux objets d’autrefois, dont certains viennent de ses collections. Dans les salles du local sont exposés les outils de différentes professions, tanneur, menuisier, cordonnier, sabotier, forgeron, vigneron et agriculteur. D’autres objets rappellent le quotidien d’il y a un siècle, vieilles balances, baratte à beurre, bidon de lait, pulveristeur en cuivre, machines à coudre, vieille machine à torréfier en état de marche, vélo de gendarme, etc. Il y a des objets plus ou moins insolites comme une vieille paire de chaussure de foot qui appartenait à M. Nallet, autre habitant du Charveyron, ou encore la maquette en bois d’un vieux métier à tisser retrouvé dans l’école d’Ambronay. On apprend aussi grâce aux objets et surtout aux commentaires du guide, des détails sur les mœurs d’autrefois. Ainsi la partie d’exposition réservée aux jouets anciens montre qu’on laissait peu de perspectives d’avenir aux enfants : camion et outils miniatures pour les garçons, cuisinière et bébé pour les filles. Une façon de les initier à leur vie future…
Celles et ceux qui voudraient découvrir les pièces de collection de Jean-Paul Viala et de ses collègues de “Mémoires d’autrefois”, peuvent se rendre tous les dimanches de 14h à 18h au local du 25 chemin de Ronde à Ambronay.
Ce voyage dans le temps coûte 2e aux adultes et est gratuit pour les -12 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here