Un bassin d’orage à la pointe de la réglementation va voir le jour

Travaux

0
2181

Les usagers de la voie rapide, ou du pont qui l’enjambe, près des Ravinelles, n’ont pu manquer de remarquer l’important chantier qui se déroule là-bas depuis plusieurs semaines. Il s’agit de la construction d’un bassin d’orage de 1800m3, réalisé par le STEASA (Syndicat de Traitement des Eaux d’Ambérieu et de son Agglomération).

Le STEASA, Syndicat intercommunal à vocation unique regroupant neuf communes, est présidé par Thierry Deroubaix. Il assure la collecte, le transfert et le traitement épuratoire des eaux usées des communes adhérentes. Une mission pour laquelle il faut être en mesure de respecter une réglementation européenne en vigueur, de plus en plus draconienne. Aujourd’hui, cette réglementation ne tolère qu’un volume de déversement dans le milieu naturel de 5% au maximum des effluents produits par le système d’assainissement. Or l’étude effectuée sur site révèle un déversement de l’ordre de 20%, soit 400.000m3 sur un total de deux millions traités annuellement. C’est la raison de la construction de cet ouvrage imposant, qui comprendra un bassin de 1.800m3, soit deux fois le volume de la piscine d’Ambérieu, et pourvoira aux besoins de 33.000 habitants. Cette installation permettra, en captant le flux des gros orages, d’éviter l’engorgement de la station d’épuration, située à Château-Gaillard, et le déversement d’eaux...

La suite est réservée à nos abonnés.

Abonnez-vous et accédez à tous nos contenus !

S'abonner

Déjà abonné ? Se connecter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here