Brodeuse professionnelle, elle créé des pièces uniques

0
277
Maryline Thévenet brode toute sorte de textiles personnalisés

En décembre dernier, cette habitante de Saint-Jean-de-Niost a créé sa propre société “Made in Marylou” qui propose la personnalisation de textiles grâce à la broderie. Rencontre.

Originaire de la commune voisine de Pérouges, Maryline Thévenet réside Saint-Jean-de-Niost depuis 2015. Ancien chef de projet informatique pendant dix ans, cette habitante a souhaité se reconvertir dans une activité dont elle est passionnée : la broderie. “J’ai toujours aimé le travail du fil et de la couture” confie l’intéressée qui a fondé, fin 2018, sa micro-entreprise dénommée “Made in Marylou”. Cette dernière brode, sur des petites series, des vêtements et accessoires publicitaires pour des entreprises, associations, clubs… Mais aussi repare les textiles abimés. “On peut toujours masquer avec un motif, une tache ou un trou sur un vêtement” explique cette auto-entreprenneuse inscrite à la chambre des métiers et de l’artisanat de l’Ain.
Attirée par la création, Maryline Thévenet pratique la broderie à la machine et à la main. “Je travaille sur commande en fonction de ce que les personnes veulent. La personnalisation, c’est le petit plus du cadeau pour se faire plaisir ou bien faire plaisir à un proche” précise cette créatrice autodidacte qui confectionne une multitude de linges de table (nappes, torchons, serviettes…), de maison (coussins, serviettes de toilette, tabliers…) ou encore d’accessoire de décoration comme des petits cadres à base de broderie. Par ailleurs, elle propose ses services pour divers événements familiaux (naissances, baptêmes, mariages…). L’experte réalise aussi bien des coussins pour les alliances que des protèges de carnet de santé personnalisé par exemple. Plus original, elle vient de lancer des sacs de piscine avec d’un côté, une toile imperméable et de l’autre, de l’éponge pour garder les pieds bien au sec. “La broderie s’adapte à tout support à condition d’avoir les bons outils. On peut ainsi broder jusqu’au cuir. J’ai même fait un test sur du papier mais c’est galère” reconnait cette défenseuse du fait-main local qui s’approvisionne uniquement auprès de fournisseurs de la région. Pour la broderie à la machine, Maryline Thévenet utilise un logiciel spécifique qui permet de préparer les motifs à broder.
Plus tard, elle aimerait développer des linges de maison “plus actuels en rapport avec le street art”. Désireuse de perpétuer un savoir-faire, elle entend se perfectionner dans les différentes techniques de broderie à la main. En attendant, “se faire connaître” demeure son objectif prioritaire. Pour cela, elle compte toujours prendre part à différents marchés de la création artisanale comme dernierement à Meximieux et Pérouges.

Contact : 06-11-63-27-75 ou https://madeinmarylou.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here