La CGT de Verallia veut un actionnariat “socialement responsable”pour l’entrée en bourse du groupe

Entreprise

0
1625

L’actualité est conséquente à Verallia, l’ancienne filiale de production d’emballages en verre de Saint-Gobain qui avait été revendue en 2015 au fonds d’investissement américain Apollo. A Lagnieu, une partie de l’usine est en grève pour répondre à l’appel lancé dans le groupe par la CGT par rapport à la prime d’intéressement. Et le syndicat travaille également sur une proposition d’accord suite à l’annonce du projet d’introduction en bourse de Verallia du 30 avril dernier.

Il y a un mois et demi, la CGT lançait un appel à la grève dans toutes les usines du groupe Verallia de France, dont l’usine de Lagnieu, où, depuis un mois environs, 20% des 305 salariés en CDI tous postes confondus sont en grève. La principale revendication portée par la CGT concerne les négociations du versement de la prime d’intéressement, une prime annuelle non négligeable pour les salariés qui peut s’élever à plus de 5.000e suivant les maximums que peuvent atteindre l’enveloppe économique et l’enveloppe technique qui composent cette prime. Or, les conditions présentées par la direction du groupe pour donner accès à cette prime ne convient pas à la CGT, syndicat majoritaire du groupe verrier, qui refuse de signer cet accord en l’état. Par rapport à 2018, les objectifs ont grimpé de 6,3% et devraient encore grimper de 6,5% en 2020 puis à 8,6% en 2021. Et pour...

La suite est réservée à nos abonnés.

Abonnez-vous et accédez à tous nos contenus !

S'abonner

Déjà abonné ? Se connecter

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here