La mauvaise saison débute pour les allergiques

Santé

0
104

Le département est confronté aux premières dispersions significatives de pollens allergisants. Le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA). Dans le département de l’Ain, le risque est désormais qualifié de modéré pour le bouleau, le platane, le chêne et même les graminées. Une situation qui devrait aller crescendo ces prochaines semaines, en fonction des conditions météorologiques.

C’est de saison. Le Réseau national de surveillance aréobiologique vient d’émettre ses premières alertes polliniques pour la région. Ce sont les pollens de bouleau qui sont passés d’abord à l’action, avec un risque d’allergie variant localement du niveau moyen au niveau élevé. Dans l’Ain, pollens de platanes, de chênes et dans une moindre mesure de charmes, commencent également tout doucement à se répandre. Le regain de froid connu lors de la première quinzaine du mois d’avril aura offert un léger répit, mais la remontée des températures a relancé de plus belle le processus de floraison et de dispersion. Alors que le risque d’allergies aux pollens de platane est déjà au niveau orange chez nos voisins de Savoie et Haute-Savoie (élevé), ce sont les pollens de graminées qui s’apprêtent à entrer dans la danse.
Pour rappel, l’exposition de la population aux pollens constitue un enjeu de santé publique pour les autorités sanitaires, puisqu’on estime qu’environ 20% des enfants à partir de 9 ans et de 30% des adultes sont concernés. Certains développent de véritables pathologies allergiques respiratoires telles que les rhinites saisonnières ou l’asthme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here