Un patrimoine préservé et un nouveau local pour les chasseurs

Posafol

0
69

La société de chasse de Posafol profite à présent d’un tout nouveau local aménagé dans une maison ancienne du hameau. Il a été récemment inauguré.

La maison “Capelli” de Posafol a retrouvé une fonction en devenant un local dédié à la société de chasse du hameau. Cette opération de réhabilitation menée par la commune avait un double sens. D’une part elle lui permet de sauvegarder de la ruine une vieille maison de Posafol qui comprend notamment un mur typique en “écaille de poisson”. D’autre part, ce nouveau local permettra de libérer celui précédemment occupé par les chasseurs à côté de la salle des fêtes du hameau. Car lorsque celui-ci est loué, les gens se plaignent de voir des inconnus -les chasseurs de Posafol-, venir juste à côté de l’endroit où ils sont réunis entre amis ou en famille avec leurs enfants.
Après le rachat de la maison pour 15.200e en 2012, la démolition des dépendances pour des raisons de sécurité, des travaux menés par des entreprises locales pour un montant de 39.000e et aussi par les chasseurs à leurs frais, la nouvelle salle de la société de chasse a été inaugurée en présence notamment de Bernard Chaboud, adjoint au maire en charge de la commission Bâtiments et Patrimoine. Elle profitera aux 22 chasseurs, tous des hommes, qui composent la société de chasse de Posafol, présidé par Eric Gagnoux. Le local servira de lieu de convivialité pour se retrouver après une partie de chasse effectuée sur un territoire de 360 hectares composé essentiellement de plaine et d’un peu de bois. Sur ce domaine, les chasseurs font des lâchers de faisans et de perdrix pour peupler leur territoire et élargir le choix du gibier. Ils chassent également le lièvre, très présent dans la plaine, ainsi que le chevreuil. Mais leur principale activité est la régulation de la population des sangliers dans un secteur où l’agriculture est très présente. S’ils sont limités à 4 bagues par an pour la chasse au chevreuil, en revanche, ils n’ont pas de limite concernant le sanglier.
Un casse-croûte d’après chasse… Une réunion pour l’assemblée générale de la société ou pour préparer les manifestations de la société comme le repas chasse du 15 août… Ce nouveau local sera bien employé. En revanche, le fameux boudin de Posafol ne changera pas de place, lui, il sera toujours vendu à l’ancien local de la salle des fêtes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here