De nouvelles rames TER devraient venir renforcer les liaisons de l’axe Ambérieu-Lyon

Transports

0
174

La Région a annoncé la semaine dernière, qu’elle allait investir 315 millions d’euros pour l’achat de 29 nouvelles rames TER. Certaines de ces rames, à plus grande capacité, devraient être déployées sur l’axe Ambérieu-Lyon.

Voilà une nouvelle qui pourrait redonner un peu d’espoir aux usagers du réseau TER de l’axe Ambérieu-Lyon. La Région a annoncé qu’elle allait investir 315 millions d’euros dans l’achat de 29 rames TER. Un engagement financier, “qui permettra d’améliorer la ponctualité des trains et le confort des voyageurs” explique l’exécutif régional, qui évoque l’achat de 10 trains “Regiolis” de type Léman Express, destinés à être déployés principalement dans le Nord-Est de la Région, dont le département de l’Ain, mais aussi 19 nouveaux trains de type Regio2N de Bombardier, pour desservir les lignes autour de la Métropole lyonnaise, dont l’axe Lyon Ambérieu. Il s’agira de trains de grande capacité, avec 350 places assises, qui pourraient répondre en partie aux attentes des usagers, confrontés quotidiennement à un manque de places dans les rames, aux heures de pointe. “Les habitants vont pouvoir bénéficier de nouvelles rames, plus performantes, plus confortables et qui pourront transporter plus de voyageurs, pour répondre à leurs impératifs de vie” a déclaré Laurent Wauquiez.
Une décision évidemment accueillie très positivement par Gérald Petitgand, président de l’ADULA (Association des Usagers de l’axe Lyon-Ambérieu), qui attend maintenant davantage de précisions sur la répartition des rames et l’échéance de leur mise en service : “c’est clairement une bonne nouvelle. On peut juste regretter que ce soit encore une fois la collectivité qui paye alors que l’acheminement des voyageurs dans de bonnes conditions est de la responsabilité de la SNCF…”
Le président de l’ADULA s’interroge néanmoins sur le choix du matériel et sa capacité à être opérationnel rapidement. “Lorsque les nouveaux trains Bombardier ont été affectés en 2016, c’était la catastrophe. Nous avons subi énormément de dysfonctionnements. Ceux qui ont été renvoyés en maintenance à Lille, sont revenus en fin d’année dernière seulement… L’avantage c’est qu’on peut maintenant supposer que tous les réglages nécessaires ont été effectués pour que ça fonctionne correctement…”
Pour rappel, la Région avait alors déjà commandé 40 rames pour un montant de 400 millions d’euros. La période de rodage de ce matériel fourni par la multinationale canadienne Bombardier, avait été très compliquée, marquée par un cumul d’anomalies. Beaucoup de ces rames n’ont d’ailleurs pu circuler autrement qu’en unité simple (une seule rame), ce qui limitait leur intérêt.
L’ADULA débattra de cela et d’autres choses encore, à l’occasion de son assemblée générale ce vendredi 12 avril à 19h, en mairie de Montluel. Outre la présentation des différents rapports et le renouvellement du bureau, la direction de la SNCF sera représentée afin de répondre aux diverses interrogations des voyageurs, notamment celles concernant ce futur matériel roulant. Un bilan sera aussi dressé afin d’évoquer l’ensemble des problématiques de l’axe Ambérieu / Lyon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here