Jacques Perrier, l’historien et auteur qui se dédie à la mémoire des sapeurs pompiers

Portrait

0
1219

Jacques Perrier et les hommes du feu, c’est une longue histoire. Depuis des années cet habitant de Chazey puise dans la mémoire collective des pompiers. Il a déjà réalisé plusieurs ouvrages, qui rendent hommage au dévouement de ces hommes, et ces femmes, qui consacrent leur vie à secourir les autres.

C’est un doux euphémisme de dire que Jacques Perrier porte dans son cœur les pompiers. Depuis son tout jeune âge, il leur voue admiration et respect. Né le 17 avril 1946, en 1960 il devient dessinateur apprenti au sein d’un cabinet d’architecte. Cinq ans plus tard il intègre un cabinet d’ingénieur-conseil à Lyon, puis est recruté par EDF pour le centre mixte de Lyon et comme dessinateur au bureau des plans-cartographie. Une carrière professionnelle entièrement jalonnée par cette passion dévorante. En fait, c’est en 1971, lors d’une visite du musée de la Duchère, qu’il décide à sa façon de s’impliquer. Tout viendra d’une rencontre avec des pompiers, dont certains deviendront des amis.
Il suivra de près l’évolution du musée des sapeurs-pompiers de la COURLY (Communauté Urbaine de Lyon), et deviendra membre invité de “l’association des amis du musée” à sa création en 1986. Passionné d’histoire en général, il prend conscience que ses amis pompiers ont aussi une mémoire historique à transmettre. À partir de 1978 et pour le plaisir, il lance une recherche portant sur l’évolution du corps de sapeurs-pompiers de Lyon. À la demande du Lieutenant-colonel Mongarny, le colonel Héraud lui ouvre les portes des archives du corps. Il y découvre un véritable trésor. Depuis cette date, tous ses successeurs ont facilité ses recherches et l’ont constamment soutenu. En 1990, à l’occasion du congrès de la Fédération Nationale des Sapeurs Pompiers de France (FNSPF), il publie son premier ouvrage consacré à “l’histoire des véhicules d’incendie à Lyon”. Tiré à plus de 1000 exemplaires, il reçoit un accueil très favorable, d’autant plus qu’aucun ouvrage de ce type n’avait été réalisé jusque-là. En 1995, il devient membre fondateur du Comité d’histoire de la FNSPF, créée sur décision du colonel Janvier, son président. En 1998, il devient conseiller technique au sein de la commission fédérale “Histoire et musée”, qui succède au comité d’histoire sur décision du colonel Ory. Puis en 2001, à l’initiative des responsables de l’union départementale du Rhône, il écrit son deuxième ouvrage consacré à “L’histoire de tous les corps de sapeurs-pompiers du Rhône”. Un travail unanimement salué, si bien que le 7 novembre 2001, il se voit décerner un diplôme et une médaille d’honneur en tant que conseiller technique du musée des pompiers du Rhône. En collaboration avec d’autres membres des différentes commissions, il participe à la réalisation d’autres ouvrages et au cours de l’année 2004-2005, il participe à l’élaboration d’un projet qui permet l’attribution du label “Musée de France” au musée des pompiers de France. Enfin, depuis 2010, il est devenu membre du groupe de travail “Protocole histoire et comportement”. Jacques Perrier, qui ne se lasse jamais d’étudier la “fabuleuse” histoire des pompiers, travaille maintenant depuis plusieurs mois à la réalisation d’un ouvrage sur le corps professionnel de Lyon, entre 1913 à 1968.
Il est possible d’acquérir ses ouvrages en passant par le musée de la Duchère (contact : 04 72 17 54 54). À noter que tous les droits d’auteurs sont intégralement reversés à la fondation Casque et musées des pompiers de Lyon. Jacques Perrier, qui n’aura jamais été pompier pour des raisons de santé, leur aura finalement rendu le plus beau des services et des hommages par son dévouement intellectuel sans faille… 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here