Julien Marget, nouveau président de la chasse

0
309

Suite à la dernière assemblée générale de mi-février, Julien Marget a succédé à Philippe Thévenet à la tête de la chasse locale qui demeure la plus ancienne association du village.

Après sept saisons de bons et loyaux services à la présidence de la chasse bourtoire, Philippe Thévenet a souhaité arrêter. Pour le remplacer, c’est un visage familier de l’association qui a accepté de reprendre le flambeau en la personne de Julien Marget, âgé de 35 ans. Ce dernier est le fils de Michel Marget, regretté président de la chasse de 2007 à 2012. “Ce n’était pas prévu que je reprenne tout de suite. Ma mère est contente” sourit l’intéressé qui chasse depuis l’âge de 16 ans. Son frère Éric assure le poste de secrétaire au sein d’un nouveau conseil d’administration qui comprend sept membres. En tout, la société compte 35 fusils dont beaucoup de jeunes. Son activité s’étend sur une superficie d’environ 1.200 hectares. Le bilan de la dernière saison de chasse est globalement satisfaisant. “Avec la sécheresse, les moissons ont eu lieu de bonne heure et les sangliers ne sont pas restés chez nous. Mais nous avons eu pas mal de perdrix et de chevreuils, des lièvres aussi” concède le tout nouveau jeune président.
Le 24 février dernier au foyer rural, la société de chasse et de protection agricole du village organisait sa traditionnelle matinée boudin, désormais sa seule manifestation annuelle. Dès 3 heures du matin, les chasseurs étaient sur le pont pour préparer les 100 litres de sang et quelque 200 morceaux de têtes roulées. Les bénéfices serviront au peuplement du gibier, l’agrainage et l’abreuvage sans oublier la régulation des nuisibles (renards, blaireaux, belettes…). Enfin, l’association ne désespère pas, un jour, voir aboutir l’aménagement d’un local pour ses rendez-vous de chasse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here