Cécile Couedou, artiste plumassière

0
549

Connaissez-vous la plumasserie ? Cécile Couedou, passionnée d’oiseaux, perpétue cet art peu connu aujourd’hui mais qui a vu le jour il y a très longtemps. De plus loin que l’on se souvienne, les élégants et les élégantes se sont toujours parés de plumes. La plumasserie était un art sacré. Mais les années ont passé et les mode ont changé. Petit à petit, les maisons de plumasserie ont pratiquement toutes disparu.

 

Cécile Couedou, vous exercez un art tout à fait atypique et très peu connu aujourd’hui. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette passion et aussi sur vous ?
J’ai 45 ans, je suis originaire de la région lyonnaise et j’habite St-Jean-le-Vieux depuis 10 ans. J’ai toujours été passionnée par l’ornithologie et par les métiers créatifs et de l’artisanat. Je voulais faire l’école des Beaux-arts, mais à l’époque, mes parents ont refusé. Je me suis alors orientée vers un bac de langues étrangères et un BTS de Tourisme. Lors de voyages aux quatre coins du monde, j’ai beaucoup pris de photos d’oiseaux et c’est un jour, suite à un reportage sur le travail de la plume, que j’ai eu le déclic. Je me suis décidée à me lancer dans cet art de la plumasserie, aujourd’hui en voie de disparition. J’ai suivi une formation avec Nelly Saunier, maître d’art plumassière qui travaille pour les maisons de haute couture et de joaillerie. J’ai acquis avec elle les techniques de base du travail des plumes. Je me suis également penchée sur un très vieil ouvrage, très ancien, parlant de ce métier. Aujourd’hui je pratique cet art en voie de disparition de manière amateur, et seulement par passion. Il ne reste qu’une quinzaine de plumassiers en France actuellement alors qu’il y en avait 300 dans les années 1900. C’est depuis que le chapeau est tombé en désuétude dans les années 1960, que les maisons de plumasserie ont commencé à disparaître…
Où trouvez-vous vos plumes et que faites-vous avec ?
Je possède des volières avec de nombreux oiseaux. Il y a des faisans d’ornements, des perruches australiennes et américaines, des perroquets et des poules. Les plumes proviennent des mues de mes oiseaux, mais aussi d’éleveurs qui me connaissent, et de particuliers. J’ai commencé en 2014 à créer des objets de décoration et à confectionner des vêtements parés de plumes. Par mes créations que je réalise au grès de mon imagination, je m’efforce de donner de la modernité à cet art. Je fais des bijoux, j’habille des chaussures, j’orne des vêtements… Toutes mes créations sont évidemment uniques. Pour cette pratique, il faut avant tout de la patience, de la passion et une certaine dextérité.
Où peut-on vous rencontrer et contempler vos réalisations ?
Je participe à quelques salons de métiers d’art, des marchés d’art et d’artisanat et à des expositions à thème. J’y expose mes réalisations et j’explique ma passion et la manière de travailler cette matière vivante, qui est la plume. C’est une façon de faire connaître cet art en voie de disparition.
Contact : 06 26 52 36 57
cecouedou@yahoo.fr
Facebook : Cécile Couedou Plumasserie

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here