Deux nouveaux tremblements de terre secouent le Bugey

0
53

Mardi soir, 2 tremblements de terre d’une magnitude légèrement supérieure à 3 sur l’échelle de Richter, ont secoué le Bugey. Nombreux sont les habitants à avoir ressenti les secousses, particulièrement sur le secteur d’Hauteville ou de la vallée de l’Albarine.

La terre a de nouveau tremblé dans le Bugey. Un phénomène qui a tendance à se répéter depuis quelques mois, sans doute en lien avec “l’essaim” sismique que connaît le département voisin de la Savoie, depuis plus de deux ans, et qui s’est accentué depuis un an environ. Mardi soir, le premier tremblement de terre a été identifié à 22h33 très exactement. Il présentait une magnitude de 3,2 et selon les données du réseau Sismalp, son épicentre se trouvait sur le territoire du Grand Abergement, à environ 7km de profondeur. Il découlait vraisemblablement de la faille bien identifiée de Bellegarde et s’est largement répercuté à quelques dizaines de kilomètres à la ronde. Un grondement sourd a parcouru l’ensemble du Plateau d’Hauteville faisant craquer au passage les habitations ou trembler certains objets. Selon les témoignages que nous avons pu recueillir, on l’a ressenti assez fortement jusqu’à la vallée de l’Albarine, notamment St-Rambert, et parfois plus faiblement jusqu’à Ambérieu ou Ambronay. Quelques minutes plus tard, à 22h53, un second séisme, ayant cette fois-ci son épicentre à proximité d’Hotonnes, a de nouveau fait trembler le Bugey. Celui-là a été enregistré à une magnitude de 3 sur l’échelle de Richter.
Ces manifestations naturelles ont enflammé les réseaux sociaux, avec une multitude de commentaires qui attestent de l’importance du phénomène. Stéphanie témoigne : “je l’ai senti hier soir et l’eau bougeait dans la bouteille !”. Et beaucoup d’autres aussi : “Oui j ai ressenti les deux, mon lit a tremblé” explique ainsi Nathalie. Henriette qui habite à Hotonnes, évoque “un grand bruit sourd et le sol qui a vibré très fort, puis plus tard un second bruit plus sourd et des vibrations moins violentes…” Denise aussi a “bien entendu deux grondements sourds à Belmont Luthezieu”
Une autre internaute a eu la sensation de “la neige qui tombe d’un toit en plus bruyant” alors qu’Émilie, à Tenay, a clairement noté “un grondement sourd et de légers tremblements qui ont fait vibrer les vitres la première fois et craquer le bois de ma maison la seconde”.
Une habitante du Bugey explique même que ses enfants ont été réveillés par les vibrations et se sont mis à pleurer. Par ailleurs, certains expriment leur ressenti très net à Champagne-en-Valromey, mais également à Châtillon-en-Michaille, Bellegarde, Maillat, Seyssel, Belley, Artemare…ou même en Isère et Haute-Savoie.
À Ambérieu, les témoignages sont plus rares, même si Nadine explique avoir senti une “vibration souterraine comme le métro a Paris”
Une chose est certaine, l’activité sismique dans le département de l’Ain est assez inhabituelle ces derniers mois. On y a enregistré plusieurs séismes d’une magnitude supérieure à 3 sur l‘échelle de Richter, alors qu’en moyenne il n’y en a que trois tous les dix ans qui dépassent cette valeur dans notre département. Le plus marquant est celui survenu le 21 novembre dernier dans les environs de Bourg-en-Bresse, mesuré à une magnitude de 4,2. Tous ces tremblements de terre n’ont cependant fait l’objet d’aucune déclaration de sinistre. Il convient également de préciser qu’ils ne sont en aucun cas annonciateurs d’un séisme beaucoup plus violent qui pourrait survenir à courte échéance. La sismologie est une étude très complexe, et aujourd’hui encore, les signes précurseurs d’un tremblement de terre de grande amplitude ne sont pas identifiés clairement.

Photo : Les deux séismes ont été ressentis nettement sur le plateau d’Hauteville jusque plus bas dans la vallée. Ils étaient accompagnés d’un grondement sourd.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here