Le chalet de la mobilité vient d’ouvrir en gare

0
36

C’est la start-up Pim Mobility qui s’est installée face à la gare SNCF pour proposer des solutions alternatives à la voiture-solo, afin d’alléger ce quartier d’Ambérieu de son important trafic routier. Mais il faudra encore attendre le déploiement d’autres solutions pour désengorger un quartier “sclérosé”.

Depuis lundi dernier, un drôle de chalet a ouvert ses portes en dans le quartier Gare, devant la gare SNCF. Il s’agit d’un lieu d’expérimentation, en place jusqu’à fin avril, pour faire la promotion auprès des usagers du train des autres formes de déplacement que celui de la voiture avec une seule personne à son bord pour se rendre en gare.
Cette action vient de la communauté de communes de la Plaine de l’Ain qui a remporté un appel à projet de l’ADEME pour étudier la mise en œuvre d’autres formes de déplacement que l’auto-solo avec des solutions alternatives pour réduire l’impact carbone et désengorgé le quartier de son trafic routier dû à l’affluence de la gare SNCF. C’est donc la jeune start-up lyonnaise Pim Mobility qui a ensuite été choisie par la CCPA pour mener ce projet.
Ce chalet de la mobilité installé en gare aura plusieurs objectifs. D’abord créer un point de rencontre pour que les usagers du train qui se déplacent seuls dans leur véhicule pour venir en gare fassent connaissance, dans l’optique de les inciter à partager leur trajet avec d’autres usagers. La station de co-voiturage PIM leur sera ainsi présentée mais aussi d’autres formes de déplacements comme l’auto-stop organisé ou l’autopartage qui consiste à mettre à disposition un véhicule via une appli smartphone, un peu comme les Vélib’ de Paris. Pour rappel, Stop’n’Go est en place sur le secteur pour les déplacements en direction du parc industriel de la Plaine de l’Ain. Outre la promotion, le personnel de Pim Mobility sondera aussi le public d’usagers sur leurs habitudes de déplacement, sur place au chalet en Gare, mais aussi via Internet avec une plateforme dématérialisée qui va être lancée prochainement.
Cette phase d’expérimentation de 3 mois à Ambérieu sera suivie d’un rendu d’études pour décider des solutions en déplacements à apporter sur le territoire pour réduire le nombre de voitures. L’idée de la communauté de communes et d’installer des hubs de mobilité à proximité des gares de Meximieux et d’Ambérieu pour concentrer en un même lieu plusieurs solutions de déplacements alternatifs à la voiture-solo. Dans la cité bugiste, 4.500 usagers du train se rendent à la gare chaque jour, entraînant immanquablement un nombre très important de voitures dans le quartier Gare.
Pour réduire les voitures dans un quartier “sclérosé” comme a pu le déclarer le maire d’Ambérieu, de nouveaux parkings vont être aménagés et le stationnement payant, déjà annoncé pour l’année dernière, instauré cette année.
La création d’un hub de mobilité en gare d’Ambérieu est une bonne chose pour proposer d’autres solutions de déplacements. Mais le quartier attend aussi le lancement de l’aménagement d’un pôle d’échanges multimodal pour répondre à ses problèmes, en incitant aussi les déplacements piétons ou à vélo, et le TAM, et en concentrant sur un même lieu divers moyens de déplacement pour faciliter le passage du train à un autre moyen de transport.
Pour le moment, la Région et la SNCF, notamment, sont encore à la table des négociations pour ce projet attendu dans le quartier mais qui a pris du retard.

Horaires des permanences : tous les mardis et jeudis des mois de février, mars et avril, de 16h à 19h.

Photo : L’équipe de PIM Mobility qui se chargera d’accueillir le public.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here