La commune fait l’acquisition de matériel spécifique pour un désherbage plus écologique

0
35

Conformément aux nouvelles dispositions qui imposent de ne plus avoir recours à l’usage de désherbants chimiques pour entretenir les voiries et plus globalement tous les lieux publics, la municipalité de Château-Gaillard doit donc adapter ses pratiques. Elle vient donc de faire l’acquisition d’un nouveau type de matériel performant qui se monte directement sur le tracteur communal.

L’article 68 de la loi de transition énergétique du 17 août 2015, qui a accéléré l’objectif de réduction de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques, interdit désormais aux collectivités territoriales et à leurs groupements (ainsi qu’à l’État et aux établissements publics) d’utiliser ces produits pour l’entretien des espaces verts, des forêts, des voiries ou des lieux de promenades accessibles au public et relevant du domaine public ou privé. Afin de respecter la loi, les méthodes d’entretien des espaces verts ont dû être entièrement révisées dans la plupart des communes. Ces « bonnes » pratiques nécessitent forcément des adaptations, et la municipalité de Château-Gaillard a donc décidé de s’équiper d’un équipement complet adapté aux exigences du désherbage écologique. Étudié et fabriqué en Vendée par la société Rabaud, et fourni à la commune par les établissements Favier de Château-Gaillard, le nouvel outillage est conçu pour un désherbage alternatif dans le but de nettoyer tous types de surfaces (pavé, bitume, asphalte…), et peut recevoir quatre types de balais. La brosse de désherbage est montée à l’avant du tracteur, et son déport hydraulique de quatre-vingt-dix centimètres permet d’accéder facilement aux endroits les plus éloignés. Et grâce au moteur hydraulique de fort couple, même les herbes les plus tenaces ne résistent pas. A l’arrière du tracteur, une ramasseuse complète l’équipement, de façon à laisser une chaussée parfaitement nettoyée. Particulièrement sophistiquée, elle comporte une centrale hydraulique, deux cuves de cent litres, quatre roues de contrôle qui pivotent à 360 degrés, et deux vérins hydrauliques pour la vidange du bac. Enfin la désherbeuse ainsi que la ramasseuse sont équipées d’un système d’arrosage sous pression, amélioré par les établissements Favier. Dès les premiers essais, les utilisateurs semblent avoir pu constater l’efficacité de ce matériel et se félicitent de ces évolutions technologiques au service des nouvelles pratiques plus respectueuses de l’environnement.

Photos : À l’avant, une brosse de désherbage permet d’appréhender tous types de surfaces ; À l’arrière, une ramasseuse hydraulique équipée de deux cuves de 100 litres mais aussi d’un système d’arrosage sous pression.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here