Fabien Tenand sur les traces du cénotaphe de Douvres

0
45

Alors que l’on commémore un peu partout le 100ème anniversaire de l’armistice de la grande guerre, à Douvres, Fabien Tenand s’est plus particulièrement penché sur l’histoire du monument aux morts.

Issu d’une très vieille famille douvroise, Fabien Tenand a effectué sa scolarité dans la commune, et dans la cour de l’école, il y a le monument aux morts. Il se souvient qu’à l’époque, les enfants avaient l’interdiction formelle de passer derrière ce monument, et d’enjamber les chaînes. Il y a aussi le fameux tilleul, planté en 1948, qui commémore le 1er centenaire de la 2ème révolution. Si le monument aux morts compte beaucoup pour lui, c’est que son histoire familiale est mêlée aux noms qui sont gravés dans la pierre de l’édifice. Il y a eu parmi ses proches des combattants et des victimes aussi. Le 11 novembre 1966, ses parents ont d’ailleurs été décorés de la croix du Combattant Volontaire de la Résistance. C’est pour ces raisons que Fabien Tenand a commencé à s’intéresser à l’histoire. Il a déjà publié un ouvrage en 2007 “Douvres, village résistant de l’Ain”, et souhaite maintenant commémorer le centenaire de la victoire du 11 novembre, en publiant sur internet l’histoire du cénotaphe de Douvre. Pour cette chronique, Fabien Tenand qui est parti à la recherche de photos et de renseignements, a eu pour ambition, de donner un visage à ces morts, et ainsi leur rendre un hommage.
Le site : http://tenand.fr sera mis en ligne symboliquement à partir du 11 novembre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here