Dépôt sauvage d’ordures : la municipalité prend des mesures

0
709

Ce n’est pas la première fois que des dépôts sauvages d’ordures ont lieu sur le territoire communal, mais sur certains secteurs, cela prend parfois des proportions inquiétantes. La municipalité a décidé de bloquer l’accès à une zone qui était devenue au fil du temps une vraie décharge annexe.

 

Encore une fois, des individus dont le civisme n’est sans doute pas la préoccupation principale ont déposé des ordures dans la zone boisée qui se trouve près du rond-point des Ravinelles. Un constat qui bien évidemment agace particulièrement les élus, qui s’efforcent d’œuvrer pour le maintien d’un cadre de vie agréable et accueillant. Il n’est sans doute pas besoin de le rappeler, mais le dépôt “sauvage” de déchets sur la voie publique est strictement interdit et passible de poursuites pénales. Tout contrevenant est passible d’une amende de 35 euros (article R 632-1 du code pénal), et si l’infraction est commise au moyen d’un véhicule, le montant de l’amende est de 1500 euros (article R635-8 du code pénal). Et au-delà de ces considérations purement juridiques, c’est une question de bon sens puisque ces déchets, s’ils contribuent en premier lieu à dégrader les paysages, sont une source de pollution des sols, des eaux, et parfois de l’air.
À Château-Gaillard, on y trouve même des plaques ondulées en fibrociment, contenant de l’amiante. Il est rappelé que l’accès à la déchetterie est totalement gratuit pour les particuliers. Le maire, ulcéré par ce comportement, a désormais fait déposer des rochers pour interdire l’accès aux véhicules automobiles sur le site principalement concerné.
Il rappelle que malheureusement, comme d’habitude, le nettoyage est effectué aux frais du contribuable…

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here