Giratoire de l’autoroute : une réalisation sécuritaire à portée historique et symbolique

0
774

Le giratoire de l’échangeur autoroutier de Château-Gaillard a été officiellement inauguré par un aréopage de responsables politiques et économiques. Une cérémonie qui marquait l’aboutissement d’un projet d’envergure en matière de sécurité routière, avec une dimension à la fois historique et symbolique.

Destiné à améliorer la fluidité et la sécurité du trafic sur la route départementale 77, axe structurant qui assure la liaison entre la RD 1075 et le diffuseur n° 8 de l’A 42 à Château-Gaillard, le nouveau giratoire voit passer onze mille véhicules par jour, ce qui est considérable. C’est en concertation avec la Communauté de communes de la Plaine de l’Ain et la commune de Château-Gaillard que le département a décidé de lancer ce chantier, qui comprend également une voie nouvelle vers le chemin des Vignes, mais aussi l’intégration de cheminements pour les modes doux, une aire de covoiturage de soixante places équipée de deux bornes de recharge pour voitures électriques, un réseau de collecte et de traitement des eaux de chaussées, et l’adaptation du réseau d’éclairage public existant. Le coût total, de 1.205.000E HT, a été supporté à hauteur de 425.000E par le Département, 470.000E par la communauté de communes, et 310.000E par la Société des Autoroutes Paris-Rhin-Rhône. La majorité des travaux a été réalisée par le groupement d’entreprises Eurovia Alpes, à Certines et Famy, à St-Denis-les-Bourg. Au-delà de son aspect purement pratique et sécuritaire, ce rond-point se fait surtout remarquer par l’œuvre d’art qui le couronne. Le disque en pierre de Villebois représentant Saint-Exupéry en tenue de vol ainsi que son avion est surmonté par une statue et bronze du Petit Prince et du renard, tandis qu’un mouton se trouve sur la pelouse qui a été aménagée par la société Balland d’Ambérieu. Cette fresque historique et poétique a été réalisée par l’artiste Stéphane Paret, de St-Rambert-en-Bugey, et est un remarquable hommage à l’immense écrivain, héros de l’Aéropostale et de la deuxième guerre mondiale, qui a effectué son baptême de l’air ici, et a passé une partie de son enfance dans le château familial de St-Maurice-de-Rémens. À noter que plusieurs membres de l’Association pour la Sauvegarde et la Promotion de la Maison d’Enfance d’Antoine de Saint-Exupéry étaient d’ailleurs présents à cette inauguration.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here