Enseignes publicitaires : la taxe en hausse

0
516

Les élus ont décidé de mettre en œuvre une augmentation de 1,2 % de la TLPE qui taxe les supports publicitaires.

La Taxe Locale sur la Publicité extérieure a été augmentée de 1,2 % par le conseil municipal. Instaurée en 2010 sur Beynost, cette taxe, qui rapporte environ 130.000 euros de recettes sur le territoire, est un outil environnemental à son origine. Le but de la TLPE n’est pas de taxer les commerçants mais de limiter la taille de leurs supports publicitaires voire de les inciter à réduire la taille de leur parc publicitaire, en ce sens où les plus petits sont épargnés. C’est sur cette logique que la TLPE a vu le jour au niveau national.
Pour poursuivre la compréhension, il faut souligner que les petits commerçants ne sont pas concernés. A Beynost, ceux ayant moins de 7 m2 d’enseignes en cumulé, chaque enseigne présente en façade se cumulant aux autres, sont totalement exonérés et ceux ayant entre 7 et 20 m2 d’enseigne bénéficinte d’une réduction du coût à 50 %. Encore une fois, l’idée n’est pas de nuire à l’activité économique mais bel et bien d’inciter les grandes enseignes à limiter leur communication publicitaire et donc la pollution visuelle qui en découle.
Cette hausse de 1,2 % engendre une augmentation de 20 centimes d’euros par mètre carré d’enseigne pour les commerces moyens et de 1,20 euros pour les gros commerces ayant plus de 50 m2 d’enseignes. L’augmentation porte aussi sur le coût relatif aux pré-enseignes, les supports qui indiquent où se trouve le commerce, et aux supports publicitaires, typiquement les 4×3. Michel Nicod s’est opposé estimant qu’aujourd’hui “l’augmentation est tellement minime, c’est plus dans le symbole. C’est un très mauvais message qu’on envoie à nos commerces locaux. Tous souffrent, même les gros !” L’ancien maire a voté contre l’augmentation, suivi dans ce choix par Patrick Dagier et Harris Greiss. Les autres élus ont voté pour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here