Une rencontre bien sympathique entre les habitants du Gaillot

0
630

La fête des voisins fut créée à Paris en 1999. Elle se veut un moment d’échanges, de convivialité, de bonne humeur permettant de lutter contre l’isolement, ou simplement de mieux connaître ses voisins. À l’initiative de Mireille Veyret et Jean-Jacques Pedrini, cette tradition a permis aux habitants du Gaillot de se retrouver et pour certains de faire connaissance.

 

Le quartier du Gaillot à Ambutrix, est un peu particulier. Longtemps, il a été isolé du reste du village par la traversée de la route nationale. Autrefois, il n’y avait d’ailleurs ici qu’une ferme, des champs, quelques habitations et un terrain de football. Désormais, ce quartier du Gaillot compte une quarantaine d’habitations, et la création du tunnel piétonnier a contribué à une meilleure intégration de ses habitants dans le village. Mais comme le souligne Norbert Damians, la route qui dessert le quartier reste dangereuse, malgré les nombreuses réalisations de la municipalité : limitation de vitesse, ralentisseurs, chemin piétonnier et panneaux de rappel, les véhicules continuent de rouler à une vitesse excessive.
Les habitants du quartier viennent de se réunir à l’occasion de la fête des voisins. Seulement une trentaine de personnes a cependant répondu à cette invitation conviviale, chacun apportant plat ou boisson de sa fabrication. Malgré tout, la fête s’est déroulée dans une excellente ambiance, permettant aux nouveaux venus de s’intégrer facilement.
Certains habitants du Gaillot voudraient entretenir l’esprit particulier de leur petit coin de vie. Ils ont d’ailleurs beaucoup d’humour, et ils l’ont prouvé en décembre lors des vitrines de l’Avent en manifestant pour un Gaillot libre et créant le “Gaillot Indépendant” le 24 décembre 2017. Ils ont, depuis, adopté pour emblème le drapeau gaulois le “Gallutouta” ( pouvoir, puissance, ensemble ), élu un président, et même choisi une devise: “Au Gaillot on écrit ce qu’on fait et on fait ce qu’on écrit”.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here