L’église de St-Rambert victime d’un acte de profanation

0
752

Pas de messe dominicale à l’église de St-Rambert-en-Bugey le 15 avril à la suite du vol d’un ciboire. Pour les fidèles il s’agit clairement d’un acte de profanation

 

Au cours des années 2014 et 2015, les églises du département avaient été la cible de vols à répétition. Sur notre territoire de diffusion, Sainte-Julie, Ambronay, Hauteville…La liste des lieux de culte catholiques visés ne cessait de s’allonger. Au total, dans le département, on comptabilisait en quelques mois une quinzaine de vols et d’actes de vandalisme au sein des églises. Un phénomène qui avait conduit la gendarmerie à mettre en œuvre un groupe d’enquête spécifique, et à organiser de sessions de formation et de prévention à l’attention des curés du diocèse. Finalement, les faits s’étaient estompés, et plusieurs objets retrouvés en vente avaient permis l’interpellation d’individus condamnés en fin d’année dernière pour recel. Mais les voleurs, eux, couraient toujours.
Ce qui s’est passé cette semaine dans l’église de St-Rambert-en-Bugey, alimente évidemment la crainte de voir ressurgir de nouvelles attaques ciblées contre les églises. Jeudi 12 avril, alors qu’il devait célébrer des funérailles, le curé de St-Rambert s’est, en effet, aperçu que le tabernacle avait été forcé. Le ciboire qui contient les hosties consacrées par le prêtre avait été dérobé. Un acte sans équivoque pour les fidèles qui y voient une profanation. L’église n’a d’ailleurs pas accueilli la messe dominicale qui a été déplacée à Torcieu. À noter qu’un vol du même type a été perpétré cette même semaine dans l’église de Saint-Didier-sur-Chalaronne. L’évêché a d’ores et déjà donné des consignes de sécurité afin que les tabernacles soient bien fermés et sécurisés, dans la mesure du possible…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here